Mère et fille, trop copines ?

Tu as surement déjà vu la maman qui veut sortir en boîte de nuit avec sa fille, la fille qui, aussi, tient les cheveux de sa mère pour vomir dans les toilettes et qui s’échangent leurs vêtements.

Cela arrive souvent, la mère et la fille qui se font draguer par les mêmes hommes, c’est un peu problématique car les mères et leurs filles sont prises pour des sœurs, bon, cela peut-être amusant dans certaines situations mais bon.

Pourquoi certaines mères font copine/copine avec leur fille ?

Est-ce bien que mère et fille soient copine/copine ? C’est la question que l’on se pose aujourd’hui car il est difficile de trouver le juste milieu. Cela est peut-être ton cas.  

Tu veux être branchée, tu vas être dans le coup, tu veux être “in”, c’est-à-dire “à la mode”. Cette relation peut être à la fois trop intense ou intime,  la relation que tu avec ta fille risque d’être vraiment compliquée alors un conseil que je peux te donner c’est : trop de fusion égale confusion. S’il y a trop de fusion entre toi et ta fille, il risque d’y avoir confusion.

De plus en plus de mères font copine avec leur fille, cela concerne les sorties, les fringues ou encore les émois amoureux. Je me rappelle d’une maman qui était jalouse de sa fille par rapport à son petit ami,  il y a eu un clash entre les deux femmes et cela est vraiment dommage parce que il faut que chacun reste à sa place. Tu es une maman qui veut rester jeune et tu fais partie de la génération “lol”, tu as le souhait de rester belle, désirable et cela fait partie du contexte social de notre époque car aujourd’hui, tout le monde s’affiche sur les réseaux sociaux et c’est normal.

Qu’est ce qui fait que la mère et la fille ont cette relation ?

Il y a un autre facteur aussi, à la maison, il n’y a souvent plus d’hommes, c’est-à-dire un père ou beau-père absent alors pour la mère et la fille, il y a un vide. Un père absent ou exclu inconsciemment par la mère et pourtant quel est le rôle du père ? Son rôle est de tirer l’enfant hors du giron maternel pour l’aider à s’émanciper et à intégrer la société. 

Les frontières entre ados et adultes sont très importantes pour un ado. Aujourd’hui on voit que cela s’estompe énormément, les adolescentes ressemblent de plus en plus à des femmes, plus qu’à des femmes qu’à des jeunes filles.

Le fait que les adolescentes ressemblent plus à des femmes donne des complications à la mère de famille, elle n’arrive plus à exercer son autorité, elle a du mal à se projeter en tant que femme pour y arriver. C’est pour cela que la fille doit se détacher de sa mère. 

C’est peut-être pour cela que l’on voit plus de jeunes filles s’habiller en femme avec des talons, bien maquillées, qui ne font vraiment pas leur âge. Il existe des filles de 14 ans, on a l’impression qu’elles font 18 ans. C’est que, à la maison, les filles sont beaucoup trop sous le giron maternel.

Sortir du giron maternel

Pour s’en sortir, elles vont le faire par rapport à leur apparence physique pour paraître “plus”.  Il faut remettre chacun à sa place, il faut que la mère accepte d’être la mère et non la copine. Je me rappelle avoir dit de temps en temps à mes ados que je n’étais pas leur copain, que je ne voulais pas qu’ils utilisent certains mots qu’ils disent avec leurs copains  avec moi. À partir du moment où on recadre l’ado, cela fonctionne très bien.

Bien souvent, nous, parents, avons du mal à accepter que notre enfant soit différent de nos convictions, de nos idées, des relations qu’ils ont avec les autres aussi. Certains parents voudraient faire vivre l’adolescence, ces parents là ont peut être manqué de quelque chose dans leur adolescence et se disent qu’il faut que mon ado ne loupe pas ça.

Il faut laisser vivre ses ados, laisser faire leurs propres expériences eux mêmes. Bien évidemment avec un léger contrôle pour éviter qu’ils fassent des bêtises, des dérives, qu’ils aillent vers des consommations dangereuses ou des pratiques dangereuses. Il faut garder une bienveillance et essayer de contrôler de loin, sans être dessus en permanence pour  éviter tous ses travers même s’il doit y avoir un conflit, il faut que la maman et l’ado accepte la place de chacun et un conflit n’est pas grave, il y en aura toujours de toute façon des conflits, c’est normal.

Vous connaissez peut-être le “desperate housewife syndrome ou l’anorexie tardive, ce sont ces femmes aujourd’hui qui veulent ressembler à des jeunes femmes, de l’âge de leurs ados, elles font des régimes, se font vomir, qui ont recours à la chirurgie esthétique, elles font des achats frénétiques, font du jogging de façon intensive, de la muscu car pour elles, il faut rester dans la course jusqu’à mettre sa santé en danger.

Pourquoi font-elles ça ? Parce que c’est qu’elles ont besoin de combler un vide, elles sont mal dans leur peau et c’est une crise identitaire, elles ont un doute, elles ont un malaise, une perte de confiance en soi, elles ont peur de vieillir et elles ont également une relation  primaire mère/nourrisson qui n’évolue pas

C’est la peur également de perdre son ado, peur qu’il parte du nid familial, qu’il quitte la famille et ça, beaucoup de mère ne l’acceptent pas. C’est très compliqué à vivre parce qu’il y a eu une relation tellement fusionnelle entre elles qui fait qu’elle ne s’imagine même pas 15 jours sans son ado, à partir de ce moment là cela peut être grave car la mère se met en danger. Il peut y avoir par la suite une dépression, de la colère, la mère va vouloir retenir son ado et ce n’est pas normal. Elle n’a pas à retenir son ou ses enfants. Comme je le dis souvent nos enfants ne nous appartiennent pas, il faut les laisser se développer intellectuellement et physiquement. 

Par rapport à son travail et à son entourage, ton ado va avoir des amis et il ira peut-être chez ses amis plus souvent que chez toi, il ira également dans la famille de son copain (ou copine) plus souvent que chez toi mais c’est tout à fait normal. De toute façon c’est comme ça, il faut faire avec, après il faut composer avec eux et faire en sorte que tout aille bien.

Bonne relation mère fille

Concernant les mamans qui se mettent en danger de santé, il est urgent de traiter les troubles. Notamment le trouble alimentaire mettant en danger la santé à l’âge où la mère devrait avoir une paix intérieure.

Bien souvent, elles sont dans le déni parce qu’elle se disent que de toute façon ce qu’elles font c’est bien, c’est pour être mieux. Cependant cela fait l’effet inverse, le fait de vouloir paraître trop jeune, le fait de faire de la chirurgie esthétique, on sait très bien qu’il y a beaucoup de femmes, à partir du moment où elles commencent à faire de la chirurgie esthétique, on le voit chez les artistes également, et bien elles ne s’arrêtent plus, elles ne savent plus quand s’arrêter parce qu’à chaque fois elles vont voir un petit défaut, il y aura un petit peu de graisse ici, une petite ride par là alors il faut les enlever. 

C’est une chaîne sans fin, c’est comme les tatouages, on fait un tatouage, au départ on trouve ça sympa puis on en veut plus, on veut en faire un deuxième, un troisième, un  quatrième et puis après on a le corps qui est couvert de tatouages. Bien évidemment tout ce que je te dis là ne sont pas des cas généraux, il faut pas prendre cela pour un cas général, tu as peut-être quelqu’un autour de toi qui est comme ça. Alors à toi de peut-être lui en parler afin de l’aider et faire en sorte que sa vie soit meilleure et qu’elle ne se dise pas “je veux ressembler à quelqu’un de toujours plus jeune”.

Penser positivement et faire attention

Il faut vieillir avec son âge, on a des rides, on peut les cacher, on peut les masquer et on peut faire un peu de chirurgie esthétique mais comme je le dis souvent, c’est toujours avec modération, à partir du moment où on fait cela de façon excessive, il y aura toujours des  répercussions derrière, cela peut être au niveau santé ou au niveau psychique.

Ton ado, quand il te voit faire une sorte de course à la beauté, à la jeunesse, il ne va pas trouver ça normal, il va se dire ce n’est pas normal, les amis également de tes ados vont dire “mais ta maman elle est pas bien, elle a un petit problème dans sa tête”, essaye de réfléchir à tout ça !

Cela n’existe pas chez toutes les mamans et heureusement qu’il y a des mamans qui savent rester à leur place de mère et non pas de copine. Après copiner avec ses enfants c’est bien parce que cela permet de passer de bons moments et de rigoler mais il y a une limite, il faut qu’il y est un juste milieu.

C’est quelque chose que je fais et cela se passe très bien, je m’entends très bien avec leurs amis et ça c’est génial. Je trouve que c’est super sympa mais ils savent très bien aussi que je suis leur père, que j’ai une autorité et que lorsque je dis stop, c’est stop et que lorsque je dis que ce n’est pas bien, ce n’est pas bien. Il faut savoir rester à sa place de parent et faire en sorte que les choses se passent bien avec tes ados.