Règles de vie pour adolescent

Cette semaine, j’ai pensé transmettre ces règles de vie pour adolescent.

En tout état de cause, ces règles de vie pour adolescent sont intemporelles, humoristiques et donc très vraies. Elles ont attiré mon attention, donc je pense qu’elles vont aussi attirer la vôtre. N’hésitez pas à les transmettre, mais assurez-vous de ne pas me les attribuer.

Règles de vie pour adolescent

Règle n° 1 : La vie n’est pas juste. Il faut s’y habituer. L’adolescent moyen utilise la phrase « Ce n’est pas juste » 8,6 fois par jour. Vous l’avez appris de vos parents, qui l’ont si souvent répétée que vous avez décidé qu’ils devaient être la génération la plus idéaliste qui soit. Lorsqu’ils ont commencé à l’entendre de la bouche de leurs propres enfants, ils ont compris la règle n°1.

Règle n°2 : Le monde réel ne se souciera pas autant de votre estime de soi que votre école. Il s’attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose avant que vous ne vous sentiez bien dans votre peau. Cela peut être un choc. Habituellement, lorsque l’estime de soi exagérée rencontre la réalité, les enfants se plaignent que ce n’est pas juste. (Voir règle n° 1)

Règle n° 3 : Désolé, vous ne gagnerez pas 40 000 euros par an dès la fin de vos études. Et vous ne serez pas vice-président et vous n’aurez pas non plus de téléphone ni de voiture.

Règle n° 4 : Si tu penses que ton professeur est un dur, attends d’avoir un patron. Il n’a pas de titularisation, il a donc tendance à être un peu plus exigeant. Quand tu fais une erreur, il ne va pas te demander ce que tu en penses.

Règle n°5 : Faire des hamburgers n’est pas indigne de vous. Tes grands-parents avaient un autre mot pour désigner le fait de retourner des hamburgers. Ils l’appelaient « opportunité ». Ils n’étaient pas gênés de gagner le salaire minimum non plus. Ils auraient été gênés de rester assis à jouer aux jeux vidéos tout le week-end.

Règle n°6 : Ce n’est pas la faute de tes parents. Si tu te trompes, tu es responsable. C’est l’envers des « C’est ma vie », et « Tu n’es pas mon patron », et d’autres proclamations éloquentes de votre génération. Quand tu auras 18 ans, ce sera sur ton compte. Ne vous en plaignez pas, ou vous aurez l’air d’un baby-boomer.

Règle n° 7 : Avant votre naissance, vos parents n’étaient pas aussi ennuyeux qu’ils le sont aujourd’hui. Ils sont devenus comme ça en payant tes factures, en nettoyant ta chambre et en t’écoutant leur dire à quel point tu es idéaliste. Et au fait, avant de sauver la forêt tropicale des parasites suceurs de sang de la génération de tes parents, essaie d’épouiller le placard de ta chambre.

Règle n° 8 : Votre école a peut-être éliminé les gagnants et les perdants. Ce n’est pas le cas de la vie. Dans certaines écoles, ils vous donneront autant de fois que vous le souhaitez pour obtenir la bonne réponse. Les notes insuffisantes ont été supprimées et les majoritaires sont éliminés, de peur de blesser quelqu’un. L’effort est aussi important que les résultats. Bien entendu, cela ne ressemble en rien à la vie réelle. (Voir la règle n° 1, la règle n° 2 et la règle n° 4).

Règle n° 9 : La vie n’est pas divisée en trimestres et vous n’avez pas de congés d’été. Pas même les vacances de Pâques. Ils s’attendent à ce que vous vous présentiez tous les jours. Pendant huit heures. Et vous n’avez pas une nouvelle vie toutes les 10 semaines. Ça ne s’arrête jamais. Pendant que nous y sommes, très peu d’emplois s’intéressent à favoriser votre expression ou à vous aider à vous retrouver. Ils sont encore moins nombreux à favoriser l’épanouissement personnel. (Voir la règle n° 1 et la règle n° 2).

Règle n° 10 : La télévision n’est pas la vraie vie. Vos problèmes ne seront pas tous résolus en 30 minutes, moins le temps consacré aux publicités. Dans la vie réelle, les gens doivent en faite quitter le café pour aller travailler.

Règle n° 11 : Soyez gentil avec les intellos. Vous pourriez finir par travailler pour eux. Nous pourrions tous le faire.

Règle n°12 : Fumer ne vous donne pas l’air cool. Cela vous donne l’air idiot. Idem pour « s’exprimer » avec des cheveux violets et/ou des parties de corps percées.

Règle n° 13 : Vous n’êtes pas immortel. (Voir règle n° 12.) Si vous avez l’impression que vivre vite, mourir jeune et laisser un beau cadavre est romantique, vous n’avez manifestement pas vu un de vos pairs à température ambiante ces derniers temps.

Règle n° 14 : Profitez-en tant que vous le pouvez. Il est certain que les parents sont pénibles, que l’école est un casse-tête et que la vie est déprimante. Mais un jour, vous réaliserez à quel point c’était merveilleux d’être un enfant. Tu devrais peut-être commencer maintenant. Vous êtes les bienvenus.