La puberté, 10 choses à savoir absolument

La puberté des adolescents est l’un des rites de passage les plus importants dans la vie d’une personne. Elle marque le passage de l’enfance au jeune adulte. C’est une période de changement, de bouleversement et de découverte.

La puberté des adolescents est le moteur du développement mental et physique de l’adolescence. C’est pourquoi, en plus des changements dans leur corps, les adolescents connaissent de nombreux hauts et bas émotionnels pendant la puberté.

C’est normal, même si ce n’est pas toujours facile pour les adolescents ou leurs parents. Mais comprendre les étapes de la puberté peut aider. En outre, il est essentiel de savoir reconnaître la différence entre les signes de la puberté et la dépression chez les adolescents.

Quand la puberté commence-t-elle ?

La réponse est un peu différente pour chacun. De plus, la puberté commence généralement plus tôt chez les filles que chez les garçons.

Pour les filles, la puberté commence vers l’âge de 11 ans. Par conséquent, les filles deviennent physiquement matures entre 14 et 16 ans. Chez les garçons, la puberté commence entre 10 et 14 ans. Et les garçons sont physiquement matures vers l’âge de 15 ou 16 ans. Mais il est normal qu’il y ait quelques variations.

Chez certains enfants, la puberté commence beaucoup plus tôt que la moyenne. La puberté précoce, également appelée prématurée, survient avant l’âge de 6 ans chez les filles et avant l’âge de 9 ans chez les garçons. En outre, lorsqu’il n’y a pas de signes de puberté à 14 ans, on parle de puberté retardée.

Il existe parfois une raison médicale à la puberté précoce ou retardée. Il est donc conseillé de consulter un médecin de famille ou un pédiatre si les signes de la puberté adolescente commencent tôt ou n’ont pas encore commencé à l’âge de 14 ans. De plus, lorsque les changements de la puberté ne suivent pas le développement habituel, c’est également une raison pour consulter un médecin.

Les hormones responsables de la puberté des adolescents

Des hormones spécifiques contrôlent les stades de la puberté des adolescents. Au début de la puberté, le cerveau libère une hormone appelée hormone de libération de la gonadotrophine (GnRH). Ensuite, la GnRH déclenche la glande pituitaire. Cette glande contrôle la production de plusieurs hormones importantes. Ainsi, l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH) sont libérées dans la circulation sanguine.

Par la suite, ces hormones adolescentes ont des effets différents sur les hommes et les femmes. Chez les filles, la FSH et la LH ordonnent aux ovaires de commencer à produire des œstrogènes, l’une des principales hormones sexuelles féminines, et des ovules.

Chez les garçons, ce sont les mêmes hormones adolescentes qui disent aux testicules de commencer à produire de la testostérone, l’hormone sexuelle masculine, et du sperme. Dans le même temps, les adolescents remarqueront d’autres changements importants.

Les étapes de la puberté chez les filles

La puberté est un processus qui dure plusieurs années. Et divers changements physiques se produisent à chacune des étapes de la puberté.

Chez les filles, les seins se développent en premier. En outre, les seins peuvent se développer à des rythmes différents. Ensuite, les poils commencent à pousser dans la zone pubienne et sous les aisselles.

Par la suite, environ un an après le début de la puberté, les filles ont une poussée de croissance. Au milieu ou à la fin de l’adolescence, les filles atteignent généralement leur taille adulte. En outre, les filles développent des hanches plus larges et des seins plus volumineux.

Les filles commencent également à avoir des pertes vaginales blanches ou jaunes. C’est un signe normal que les règles (la menstruation) vont bientôt commencer. Les menstruations sont la dernière étape de la puberté. Elles commencent donc environ deux ans après le début de la puberté. Une fois qu’une fille a ses règles, elle est physiquement mature et capable de tomber enceinte.

la puberté fille

Les étapes de la puberté chez les garçons

Chez les garçons, les premiers signes de la puberté se manifestent lorsque les testicules et le pénis deviennent plus gros. En outre, les garçons développent la capacité d’éjaculer (libération de sperme). En conséquence, ils peuvent faire des « rêves humides », c’est-à-dire des éjaculations involontaires de sperme pendant leur sommeil.

Pendant ce temps, des poils poussent dans la zone pubienne et sous les aisselles. Environ six mois après l’apparition des poils pubiens, les garçons connaissent leur pic de croissance. Selon le moment où la puberté commence, les garçons peuvent ne pas atteindre leur taille adulte avant la fin de l’adolescence ou même le début de la vingtaine. C’est également à cette période que leurs muscles se développent et que leurs épaules deviennent plus pleines et plus larges.

Au cours des dernières étapes de la puberté, la voix des garçons peut commencer à se fissurer et devenir plus grave. Le larynx, ou pomme d’Adam, devient plus gros. Enfin, les poils du visage poussent.

la puberté chez les garçons

Autres changements physiques pendant la puberté des adolescents

En outre, certains signes physiques indiquant qu’un adolescent est en pleine puberté se manifestent tant chez les filles que chez les garçons. Il s’agit notamment des signes suivants.

  • Les garçons et les filles grandissent et prennent du poids et de la masse musculaire
  • Les garçons et les filles développent des poils sur les jambes, sous les bras et sur les organes sexuels
  • Les adolescents des deux sexes produisent des odeurs corporelles plus fortes
  • Ils peuvent également développer de l’acné ou d’autres problèmes de peau déclenchés par des niveaux hormonaux élevés ; pendant la puberté, les glandes sébacées sont plus actives.
  • En outre, les filles et les garçons connaissent des changements d’humeur pendant la puberté adolescente.

Impact de la puberté sur l’humeur

La puberté chez les adolescents est une période passionnante, pleine de nouvelles émotions et de sentiments. Elle affecte donc l’humeur et les pulsions des adolescents, ainsi que leur corps. À mesure que la puberté des adolescents progresse, les parents remarqueront que les émotions et les sautes d’humeur de leur enfant deviennent plus grandes et plus intenses. Les sautes d’humeur que connaissent les adolescents sont causées par les fluctuations des oestrogènes, de la progestérone et de la testostérone, les hormones sexuelles.

En outre, le cerveau de l’adolescent continue à se développer tout au long de l’adolescence, en particulier la zone du cerveau responsable du jugement et de la prise de décision. Cette zone, le cortex préfrontal, n’atteint pas sa pleine maturité avant le milieu de la vingtaine. Par conséquent, les adolescents sont plus susceptibles de modifier leurs impulsions et leurs émotions pendant la puberté.

De plus, le développement physique qui accompagne la puberté peut déclencher des problèmes d’image corporelle et d’estime de soi. Ainsi, les adolescents sont souvent gênés pendant la puberté en raison des odeurs corporelles, de l’acné et/ou de l’inconfort causé par les nouveaux changements d’apparence. En outre, ils peuvent être plus agressifs. Ils peuvent également sembler déprimés par moments.

Les facteurs de stress des adolescents pendant la puberté

Les adolescents subissent des facteurs de stress externes au moment de leur adolescence, en même temps qu’ils passent par la puberté. Il s’agit notamment

  • Exigences académiques
  • Les grandes attentes des parents (Ex: attente scolaire)
  • Le stress autour de leurs propres ambitions pour eux-mêmes en tant qu’adultes
  • Les premières incursions dans les relations amoureuses et la sexualité – les adolescents s’intéressent beaucoup plus au sexe à mesure que les changements de la puberté se mettent en place
  • La concurrence et les comparaisons résultant de l’utilisation des médias sociaux par les adolescents.

Par conséquent, les parents doivent s’attendre à un certain nombre de comportements imprévisibles et lunatiques pendant la puberté des adolescents.

Recherche sur les sautes d’humeur pendant la puberté des adolescents

Une étude s’est penchée sur les changements d’humeur pendant la puberté des adolescents. Des chercheurs aux Pays-Bas ont suivi 474 adolescents néerlandais à revenu moyen ou élevé de 13 à 18 ans. À différents moments au cours de ces cinq années, les adolescents ont évalué leurs niveaux de bonheur, de colère, de tristesse et d’anxiété.

Ainsi, les chercheurs ont découvert que les sautes d’humeur des adolescents sont plus intenses au début de l’adolescence. Mais à mesure que les adolescents vieillissent, ils améliorent leur capacité à gérer leurs émotions. Ainsi, les humeurs des adolescents deviennent plus stables au fur et à mesure qu’ils vieillissent.

Par conséquent, les niveaux de bonheur, de tristesse et de colère des adolescents deviennent moins changeants au fur et à mesure qu’ils vieillissent. Cependant, leurs sentiments d’anxiété continuent à varier. L’étude a montré que l’anxiété était élevée au début de l’adolescence. Par la suite, elle a diminué, puis a augmenté à nouveau vers la fin de l’adolescence. Il s’agit très probablement du résultat des facteurs de stress liés au passage de l’adolescence à l’âge adulte

la puberté

Comment faire la distinction entre les sautes d’humeur et les troubles de l’humeur

Comment les parents peuvent-ils faire la différence entre une humeur typique et des problèmes de santé mentale qui nécessitent une attention professionnelle ? Voici cinq signes qui indiquent un problème qui dépasse le cadre normal de la puberté adolescente.

Éviter les situations ou activités sociales.

Les amis et les rencontres sociales sont généralement très importants pour les adolescents. Le fait de se retirer d’un groupe d’amis, de ne plus participer à des événements qu’ils appréciaient et de passer beaucoup de temps seul dans leur chambre peut être un signe de dépression ou d’anxiété sociale. De plus, lorsque l’humeur d’un adolescent a un impact sur son fonctionnement à l’école, cela peut indiquer qu’il y a un problème plus profond que l’adolescent qui vient de passer par la puberté.

Problèmes de sommeil et d’alimentation.

Se sentir fatigué et avoir envie de dormir tout le temps peut indiquer une dépression. D’autre part, l’insomnie peut être le signe d’un trouble de l’anxiété chez l’adolescent. Mais certains troubles du sommeil à cet âge sont normaux. Et les adolescents ont besoin de plus de sommeil que leurs camarades plus jeunes et plus âgés. Mais des problèmes de sommeil permanents peuvent indiquer un problème plus profond. En outre, manger trop, pas assez ou perdre l’appétit peut être un signe de dépression, d’anxiété ou d’un éventuel trouble alimentaire.

Difficultés de concentration.

Lorsque des adolescents qui étaient auparavant concentrés et orientés vers un but précis ont des difficultés à faire leurs devoirs ou à prendre des décisions, un problème de santé mentale peut être en cause. Par conséquent, une baisse importante des notes d’un adolescent ou un sentiment d’apathie permanent à l’égard de la réalisation des tâches peut être un signal d’alarme.

Exprimer de la tristesse, du désespoir et des pensées suicidaires.

Beaucoup d’adolescents parlent parfois de « détester » tout et tout le monde. Mais lorsqu’ils font des déclarations répétées telles que « Rien ne compte », « Je ne m’en soucie plus », « Je me déteste » ou « J’aimerais être mort », les parents doivent être attentifs. En outre, si une humeur dépressive dure plus de deux semaines sans interruption, une évaluation de la santé mentale est justifiée. En outre, une colère intense, de l’irritabilité et de l’agressivité peuvent indiquer un problème plus profond.

Consommation de substances psychoactives.

Les adolescents peuvent consommer des drogues ou de l’alcool comme moyen malsain de faire face au stress, à la tristesse ou à une faible estime de soi. L’abus de substances peut donc être un signe de dépression et d’anxiété. De plus, elle peut également aggraver la dépression et d’autres problèmes de santé mentale.

la puberté adolescents

Conseils aux parents sur la manière de gérer la puberté des adolescents

Restez calme : N’oubliez pas que la puberté des adolescents est une période tumultueuse. Et les adolescents ne contrôlent pas toujours totalement ce qu’ils disent et font. C’est pourquoi les parents doivent rester calmes et être aussi patients que possible à tout moment.

Communiquez : Les parents doivent se concentrer sur leur enfant et communiquer avec lui pendant la puberté de l’adolescent, et ce à tout moment. Plus les parents comprennent ce que ressentent leurs adolescents, ce qui se passe dans leur vie et ce dont ils ont besoin pour s’épanouir.

Encourager les sorties saines. Pendant la puberté, les enfants bénéficient d’activités qui les aident à se défouler et à se sentir bien dans leur peau. Il s’agit notamment de l’exercice, du yoga, des randonnées dans la nature et des activités créatives.

Obtenez du soutien. Les groupes de soutien aux parents offrent des ressources et la possibilité d’entrer en contact avec d’autres adultes qui traversent la même période. N’hésitez pas à nous rejoindre sur le café des parents, c’est ici : https://gerermonado.fr/le-cafe-des-parents/

Demandez de l’aide si vous êtes inquiet. Les parents qui s’inquiètent de la santé mentale de leur adolescent doivent prendre rendez-vous avec un conseiller ou un médecin de famille. Ils peuvent ainsi servir de point d’entrée pour un traitement professionnel de la santé mentale. Ainsi, un diagnostic et un traitement précoces permettront un rétablissement plus rapide et de meilleurs résultats globaux.

Conclusion

En résumé, la puberté des adolescents est une véritable montagne russe pour les parents et leurs enfants. Mais avec un amour inconditionnel et des outils positifs pour faire face à la situation, les adolescents s’épanouiront.

Prenez confiance en vous et en vos ados.