Guide complet : Comment communiquer avec son ado

Le premier gros pilier pour gérer son ado est la communication.

Dans ce guide, je vais te donner 7 conseils que tu vas pouvoir appliquer pour avoir une bonne communication avec ton ado.

Communiquer avec son ado

Être disponible

Avoir une bonne attitude

Choisir le bon moment

Faire des activités

ÉTAPE 1

La disponibilité

Être disponible. Tu as peut être un travail qui te demande du temps, quand tu rentres à la maison tu dois encore préparer le repas, faire les devoirs et d’autres choses encore mais il faut toujours faire en sorte que tu sois disponible pour ton ado. Durant ton temps libre, prend du temps avec ton ado.

Être disponible et passer du temps avec ton ado ne veut pas dire que tu dois lui donner des choses à faire, si ton ado est en période difficile avec tous ces changements, que ça soit physique ou psychologique, ton ado aura toujours besoin de toi et ce n’est pas lui qui viendra vers toi pour t’exposer ses problèmes.

C'est toi qui dois aller vers ton ado car il a besoin de communiquer, même s’il ne le dit pas forcément. Cet échange avec ton ado te permettra de le connaître dans sa façon d’agir et quand tu le connaîtras bien, tu vas savoir quand est ce que ça va pas.

Si tu communiques avec lui tu deviens disponible.

Pour commencer, tu entames des discussions à droite et à gauche avec ton ado, tu commences par parler de sujets anodins et tu vas voir s’il a  envie de parler un peu plus avec toi, un ado peut avoir du mal à s'exprimer parce qu‘il peut être mal dans son corps.

Le fait d'être mal dans son corps va avoir beaucoup de répercussions dans son expression oral. Laisse le s'exprimer avec ses propres mots  même si tu as l'impression que ce n’est trop français, c'est très important de l’écouter.

Une fois qu'il t'a exposé son problème vous pouvez enfin en parler. Si tu n'as pas compris ce qu’il voulait te dire à toi de reformuler, tu lui demandes si ce qu’il a essayé de te dire dit est ce qu’il voulait vraiment te faire comprendre. Essayer de le comprendre lui fera plaisir, il va apprécier et va trouver ça très bien parce qu’il va  prendre conscience que tu l’écoutes et que tu es là pour trouver une solution.

Quand vous êtes en discussion « intime », cela peut être sur pleins de sujets, coupe ton portable et mets le en mode ne pas déranger ou en mode avion, si tu as la télévision allumée éteints la, cela permettra une meilleure communication car vous ne serez pas dérangé par des éléments extérieurs.

Un ado est rapidement perturbé et va facilement se fermé, c'est pour cela qu'il faut que l'environnement soit favorable pour que tu puisses bien discuté avec lui et lui apporter des  solutions et notamment lorsque c'est des sujets sensibles car si tu aborde la sexualité, qui est un sujet assez sensible pour eux, les ados ont en général du mal à en parler.

Il faut tout de même persister sur le sujet.

Il te parlera des relations avec les autres, il pourra te parler ou tu pourras lui parler d'alcool, de drogue et c'est à ce moment là, quand vous êtes ensemble, posés à discuter de tout ce qui est dangereux. Ce sont des messages qu’il faut lui faire passer.

Malgré tes avertissements, ton ado va vouloir faire ses propres expériences parce que même si  tu lui dis de ne fais pas ça, il le fera de quand même car il a envie de savoir ce que cela fait. Pour éviter cela, tu dois lui envoyer des messages forts et il faut les répéter parce que si tu lui dis une fois, cela ne va pas rentrer.

Ces messages sur les dangers que produit l’alcool, la drogue ou le sexe devront être répétés dans chaque conversation que tu as avec ton ado. Pourquoi? Parce que c’est important de l’avertir des maladies qu’il peut y avoir, qu’il est important de se protéger et tu verras qu’en abordant ces sujets ton ado aura du mal s’exprimer car il a peur de te blesser, que ça lui fasse du mal ou la peur d’avoir par la suite des représailles de ta part. Enfaite, il a tout simplement peur d’être soit puni, soit jugé. Pour les ados en général, moins ils parlent, mieux c’est.

Donc c’est à toi de faire le premier pas vers ton ado pour discuter avec lui par rapport à tous ces sujets et de dire que tout le monde fait des erreurs et même toi, en tant qu’adulte, tu commets encore des erreurs et c’est normal ! C’est comme ça que l’on avance dans la vie.

Il faut lui dire que s'il commet des erreurs que ce n'est pas grave, que tu seras toujours là pour l'écouter et essayer de trouver une solution pour l’aider. Il faut que tu comprennes qu’en tant que parent, un adolescent est beaucoup plus lent qu'un adulte au niveau de l’intégration de l’information,  c'est pour ça que si tu lui envoie des messages et que tu attend une réponse de sa part, il peut ne pas te répondre dans l’immédiat.

Ce n'est pas grave, il faut attendre un peu, peut-être qu'il te répondra plus tard, le principal  c'est que ça cogite dans sa tête et que l'information soit reçue.

Conclusion :

C’est important que tu sois disponible et qu'il n'y ait pas d'éléments perturbateurs autour de toi comme le téléphone, la télévision ou la musique, comme ça le message est bien perçu car la disponibilité tu peux l’avoir à plusieurs endroits comme chez toi, dans la voiture lorsque tu l'emmènes en cours ou à une activité.

Ce sont des moments comme cela où tu dois lâcher ton activité et tu va discuter avec ton ado et faire en sorte qu'il y ait un bel échange entre toi et lui.

ÉTAPE 2

Avoir une bonne attitude

Avoir une bonne attitude. Qu'est ce qu’une bonne attitude ? Quand tu parles à ton ado, sais-tu ce que souhaite ton ado ? Il veut qu'on le considère comme un adulte, tu dois lui parler comme tu vas parler à un adulte, ce n'est plus un bébé, tu ne vas pas lui dire mon bébé, mon chat, des petits mots comme ça que tu lui disais quand il était enfant. Il n'a plus envie de ça, il a envie d'être considéré comme un grand, je peux comprendre que pour toi  ça te fait du mal parce que cela te fait prendre conscience que tu vieillis et que ton enfant grandit mais il faut que tu intègre cette information.

Lorsque tu discutes avec ton ado, la bonne attitude c'est de ne pas le juger, ne pas le mépriser ou lui faire de leçons de morale, pourquoi ? Si tu fais ça et bien il va se renfermer et il ne voudra pas ou plus parler avec toi parce qu’il se dira qu’à chaque fois qu’un de ses parents discute avec lui c'est pour trouver les points négatifs, pour lui reprocher des choses, il va se dire que ses parents le juge en permanence et lui disent à chaque fois que tu ne dois pas faire comme ceci ou comme cela.

Ce n’est pas un tribunal, tu ne dois pas lui dire de faire ci ou ça… Fonctionner comme un tribunal peut être compliqué pour lui car ton ado a besoin de reconnaissance, il a besoin  d'empathie et qu'on le tire vers le haut et non pas vers le bas.

Qu'est ce que ton ado attend ? Il attend que tu le considères, que tu le conseil et que tu l’accepte comme il est. Il a sa propre personnalité, il faut que tu fasses avec, il ne faut pas qu’il soit comme toi, il ne sera jamais comme tu le désires car c'est une personne à part entière avec son propre jardin secret, sa propre personnalité et son propre style vestimentaire.

Il faut tout de même que ça reste correct, à partir du moment où c’est décent il n’y a aucun problème parce qu’il est encore mineur, bien évidemment c’est son corps mais il ne faut pas qu’il fasse n’importe quoi car quand on est ado, on peut prendre des décisions qu’on regrettera plus tard. C’est pour cela qu’il faut que tu sois présent(e) pour le guider et le conseiller.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire c’est de le mépriser parce que c’est à ce moment là qu’il va faire des bêtises, qu’il va se dire que ses parents ne veulent pas qu’il fasse ça alors il le fera pour contrer ce que ses parents lui ont dit. Par exemple si les parents veulent que l’ado s’habille correctement et bien il en fera tout le contraire, il voudra s’habiller de façon à provoquer les parents tel que s’habiller en punk. Si l’ado fait cela, c’est pour attirer l’attention, il veut provoquer car il sait que derrière on le méprise.

Plus le parent le méprisera, plus l’ado voudra jouer la provocation. Voilà pourquoi tu dois avoir une bonne attitude envers lui, s’il n’est pas comme tu le désires il faut que tu revois tes exigences à la baisse, ton ado est ton ado, toi c’est toi. N’essaye pas d’avancer pas d’avancer avec lui et de l’aider à trouver une belle personnalité.

Une bonne attitude est de le mettre en confiance. Il faut qu’il y ait une confiance mutuelle.

Qu’est ce qu’une confiance mutuelle ? C’est un principe de donnant-donnant “Je te fais confiance mais tu me fais confiance aussi, je suis là pour toi, pour t’aider au cas où”.

Il faut toujours respecter son ado pour que tu puisses gagner sa confiance et qu’il t’apporte toutes les informations qu’il a envie de te donner.

Il pourra s'exprimer au niveau de ses sentiments et notamment ses sentiments amoureux et au niveau de ses goûts. Il doit savoir qu’il n’y aura pas de rejet de ta part et tu es prêt(e) à entendre tout ce qu’il a te confier.

Quand tu es parent, il faut accepter d'entendre tout ce que ton ado voudra te dire, tu te fera ta propre opinion et avec cela tu pourras diriger ton ado en lui donnant ton avis sur le sujet et en le conseillant. En lui donnant ton avis, évite de le désigner, de dire “tu”, il faut que tu lui explique les choses en disant “je” car ton ado pourrait se braquer et va se demander pourquoi le parent lui dit ça, il aura l’impression que le parent le juge. Utiliser “je” est plus facile à entendre, par exemple “je ne ferai pas cela mais je ferai plutôt comme ceci”, c’est la base de la communication : ne jamais dire “tu”, surtout en pointant du doigt.

C’est de cette façon que tu dois communiquer avec ton ado, en le respectant, tu lui donnes ton avis en citant “je”, en racontant ton expérience en la matière aussi même si ton ado te prend pour une personne de la vieille école. Même si, à cause de cela tu as l’impression qu’il ne t’écoute pas et bien ce n’est pas grave car l’information ira montra tout de même dans son cerveau surtout si tu donnes ton avis, ne tente pas de le convaincre, tu dis ce que tu penses et c’est tout.

Il faut que tu respecte sa liberté de penser et de parole et tu verras que si tu le laisses s’exprimer et que de son côté il ne voit aucun jugement de ta part, et bien cela favorisera la communication et celle-ci sera plus sera plus facile et il y en aura de plus en plus. Il te parlera plus souvent, sur des sujets anodins et plus précis où il te demandera des conseils.

À partir du moment où il y a un échange et que celui ci est constructif, il y aura de plus en plus de communication sur des sujets difficiles à aborder comme l’alcool, la drogue ou la sexualité.

Tu sauras qu’il y a une bonne communication avec ton ado tu sauras tout de lui ce qui créera un beau lien sincère entre vous deux.

Conclusion : Un père ou une mère qui parle en mettant la pression, en faisant du chantage ou encore en lui promettant une sanction, l’ado va être complètement fermer à toute communication, il ne voudra plus parler au parent et cela serait dramatique parce qu’un ado qui ne parle pas et bien tu ne sais rien de lui, tu ne sais pas ce qu’il peut faire à l’extérieur, où est ce qu’il est, ses expériences qui peuvent être nocives ou dangereuse voire mortelle.

ÉTAPE 3

Choisir le bon moment

Choisir le bon moment. Quand est ce le bon moment ? Je vais te donner un exemple, j’avais de belles conversations avec mes ados, dans des moments privilégiés où on était moi et lui. C’est plus facile de parler quand on est que 2. À toi de choisir le bon moment.

Autre exemple, que tu connaîtra peut être, le feuilleton La petite maison dans la prairie représente bien “choisir le bon moment pour bien communiquer” avec son ado. Le personnage Charles Ingalls est, pour moi, le père qui savait avoir la bonne fermeté et la bonne communication avec ses enfants. Si tu regardais ou regardes La petite maison dans la prairie, tu as sans doute pu voir qu’à chaque moment où il sortait dehors, un de ces enfants sortait avec lui pour discuter ou lorsqu’il avait envie de discuter avec un de ces enfants, il montait dans la chambre de ce dernier et s’asseyait à côté de son lit.

Les moments comme cela, ce sont des moments privilégiés, ce sont même les meilleurs moments où tu peux discuter avec ton ado. Vous êtes que tous les deux, il n’y a personne pour vous déranger, ni frère, ni soeur, pas de téléphone ni de télévision, vous êtes vraiment que tous les deux à discuter et vous vous écoutez. C’est une discussion intime.

C’est pour cela que lorsque tu veux discuter avec tes ados, si tu en as plusieurs, il faut que ça soit entre vous deux. Tu peux avoir des discussions à table, c’est très bien mais lorsqu’il y a des sujets qui sont un peu plus épineux où tu sais que ses frères et sœurs peuvent se moquer, il faut faire en sorte les avoir en tête à tête, loin des regards et des oreilles.

Concernant les conversations, il est préférable de parler dans un moment à court terme plutôt qu’en long terme car ton ado risquerait de se fatiguer et va avoir du mal à intégrer ce que tu lui dis. Un ado est plus lent à capter une information qu’un adulte, pour cela les conversations que tu auras avec lui devront être claires, concises plutôt que longues et qui risqueraient de servir à rien.

Ça c’est la première des choses, l’échange sera plus facile et le fait que ton ado ait intégré tout ce que tu as pu dire dans la conversation et ce que tu lui as dit, ton ado pourra le mettre en place ou va expérimenter tes propos et il va peut-être se dire que ce que tu pensais était une bonne solution et que tes propos fonctionnent. Mettre des choses en place avec ton ado est très important, les petites conversations sont bénéfiques. Pourquoi ? Parce que cela permet à ton ado de les intégrer et les digérer et de ne pas réagir tout de suite. S’il réagit à chaud, cela va être dur au niveau de la conversation car bien souvent, quand ce sont des sujets épineux, ton ado va peut-être se braquer et va avoir du mal à entendre ce que tu pourrais dire.

Dans une petite conversation, tu peux en arrêter là et revoir ça le lendemain ou plus tard. Si tu vois que ton ado a du mal à intégrer ce que tu penses, il faut arrêter la conversation et passer à autre chose de plus sympathique ou de rigolo. Comme ça les informations sont rentrées dans sa tête et cela lui permettra de la digérer ou de revenir dessus s’il n’a pas compris certains détails.

Il est possible qu’il ne soit pas d’accord sur certaines choses, ce qui est de son droit, il faut alors savoir l’écouter. Les conversations avant le coucher sont très bien car cela lui permet de bien intégrer le message que tu as voulu lui faire passer et ton ado pourra y réfléchir pendant la nuit. Il ne faut pas non plus que votre conversation soit trop trash, il faut éviter que cela l’empêche de dormir ou de lui faire faire des cauchemars. Fais attention à ce que tu dis à ton ado.

ÉTAPE 4

Faire des activités

Faire des activités. Pour pouvoir faire des activités avec ton ado, il faut dans un premier temps que tu le connaisses. Bien évidemment tu ne vas pas proposer à ton ado de faire des activité qu’il n’aime pas. Un garçon qui n’aime pas faire du shopping, tu ne vas pas lui proposer d’en faire et puis cela ne vous permettrez pas de communiquer, c’est pour cela qu’il faut tu connaisses bien ton ado et que tu lui proposes des activités qu’il aime, que vous pourrez faire ensemble. S’il aime la musique, qu’il en écoute ou qu’il soit musicien tu pourrais l’emmener dans un magasin de musique, ça lui ferait plaisir et en plus de cela vous serez dans le positif et les échanges seront divers. Ton ado musicien, qui joue de la guitare, par exemple, va te dire “j’aimerais bien me racheter des cordes”, cela te permet de connaître ce qu’il aime et le point bonus dans tout ça c’est qu’il peut te donner des informations pour des cadeaux d’anniversaire ou de Noël.

Il faut profiter de ces activités là pour orienter la discussion car, comme je le disais précédemment, un ado ne va pas forcément te dire de lui même ce qu’il pense, ce qu’il a sur le cœur ou ce qu’il aime. C’est pour cela que faire des activités avec ton ado est très important, tu vas pouvoir lui parler sur des sujets utiles mais aussi sur son avenir car bien souvent les ados ont peur de leur avenir.

Faire des activités permet de gagner une certaine complicité avec ton ado, cela permet de dédramatiser beaucoup de choses. Par exemple oublier une discussion d’avant qui a été houleuse avec ton ado en faisant un jeu de société avec. Passer du temps comme cela est beaucoup plus sympa, il y a aucune rancune, aucuns jugements, cela permet à ton ado de s’exprimer comme il le souhaite et surtout vous faites quelque chose ensemble dans la joie et la bonne humeur.

S’exprimer devant sa famille sans critiques et jugements permet à l’ado de progresser son expression oral et sa confiance en soi, c’est-à-dire, être plus à l’aise en public car cela peut être compliqué pour certains jeunes timides. On appelle ça de l’empathie, on tire son ado vers le haut et non vers le bas, faire des jeux avec son ado est une très bonne astuces qui permet des échanges privilégiés. Par privilégier j’entends que cela permet d’être sensible aux émotions de ton ado, de réagir différemment par rapport à ce que l’on peut avoir dans la vie et à mieux connaître son ado et réaliser des activités avec lui.

Quand on connaît son ado, c’est beaucoup plus simple de communiquer avec lui sur des sujets qui peuvent être sensibles ou autre, comme tu le sais, la période de l’adolescence est compliquée, l’ado est plus solitaire, peut changer d’humeur très rapidement, ressent beaucoup plus d’émotions et a plus souvent des comportements négatifs, alors grâce à ces moments là, tu vas pouvoir comprendre ton ado, avoir une bien meilleure communication.

ÉTAPE 5

Raconter ton adolescence

Raconter ton adolescence. Cela peut te paraître inutile et pourtant raconter sa jeunesse est très important pour ton ado car ce dernier a l’impression que tu n’as pas vécu d’adolescence, que tu n’as pas eu de vie avant alors que si. Tu as eu une adolescence, tu as fait tes propres expériences, tu as eu tes échecs et tes victoires. Tu as également fait de mauvaises et de bonnes actions que tu pourras raconter à ton ado.

Ce genre de discussions sont très riches car cela va leur affirmer que toi aussi tu es passé par l’adolescence, tu as dû te confronter à des expériences et cela va permettre à ton ado de prendre conscience que tu peux le comprendre dans certaines épreuves que la vie lui donne.

Le fait de lui parler un peu de tes erreurs passées, de tes expériences dangereuses tout en filtrant les informations bien évidemment, tu n’es pas obligé de tout lui dire mais il faut que tu lui fasses comprendre que toi aussi tu es passé par là, par cette période et que tu as également eu des soucis, des interrogations et que tu aurais aimé que tes parents soient là pour te comprendre, t’aider et te donner des conseils et non qu’ils soient là pour te priver de certaines choses, te juger en te pointant du doigt et t’interdire de sortir parce que tu n’as pas été compris. C’est un message fort que tu vas pouvoir faire passer à ton ado, tu lui fais comprendre que tu l’as compris car tu es passé par cette période, tu vas le prévenir qu’il fera des erreurs mais que ce n’est pas grave parce que c’est normal d’en faire et que c’est comme cela qu’on évolue dans la vie.

Il faut parler de son adolescence, il ne faut surtout rien cacher car cela ne sert à rien, comme on dit, toute vérité se sait un jour ou l’autre. Tu peux garder certains détails pour toi bien évidemment tu as le droit à ton jardin secret comme ton ado a le droit au sien, c’est normal mais lorsqu’il y a des choses graves, que ton ado se pose des questions sur des choses qui ne sont pas acceptable ou dangereuse pour toi, il faut que tu lui dises qu’il peut t’en parler. Cela permettra à ton de te connaître un peu plus.

Les ados adorent ça, que l’on parle de nous étant jeune, de ce qu’on vécu et fait dans notre jeunesse et aussi, les ados adorent quand on leur parle d’eux quand ils étaient encore plus jeune, bébé par exemple et ils adorent savoir d’où ils viennent, c’est-à-dire quand est-ce que tu l’as eu, quel âge tu avais quand il est naît, c’est important pour lui. Ca permet de créer un lien entre vous deux et le fait de te dévoiler, toi en tant que parents, tu vas lui dire des choses que tu n’aurais peut être pas aimé dire ou tu lui diras des choses que tu ne dirais à personne d’autre.

C’est un lien fort qui va vous souder car tu vas lui confier ton histoire et c’est ça qui vous ferez avancer dans la vie, surtout pour lui en tant qu’ado et son chemin vers sa vie d’adulte car il va mieux connaître ses parents ce qui est important pour lui, pour lui faire prendre conscience des choses et qu’il ne commet pas les mêmes bêtises que toi.

À partir de ce moment, ton ado va commencer à s'accepter, il ne va plus avoir peur de faire des choses, s’il obtient un échec le fait de venir t’en parler va lui faire du bien. Parler de l'adolescence avec ton est un bon point pour toi car cela peut te permettre de ressortir des photos, des films d’avant et de les montrer à ton ado.

Le fait de regarder des images du passé ressort des sentiments, souvenir enfoui, le fait d’en discuter avec ton ado te permet de créer un lien avec lui et d’avoir un bel échange. Tes photos, vidéos ou autre peuvent être sur une soirée par exemple. Ça permet de replonger en arrière et cela fait plaisir à ton ado mais cela te fait également plaisir de revoir tous ces souvenirs. Cela te fait peut-être même encore plus plaisir qu’à ton ado car un ado va avoir, bien souvent, des sourires moqueurs par rapport aux tenues qu’on avait avant, les vestes en skaï, les pantalons à patte d'éléphants, c’était une période où on avait aussi une crête sur la tête, les cheveux en épis et d’autre encore. Ce genre de moment te permette une communication avec ton ado sur qui tu étais quand tu étais ado, quel style tu portais à cette période et ce qui est bien c’est que souvent les ados posent des questions, c’est qu’ils s'intéresse tout de même à toi avant même s’ils avaient des sourires moqueurs.

Un sujet qui peut être abordé aussi quand tu parles de ton adolescence à ton ou tes ados est celui des copains copines, si tu en as eu d’autre avant son père ou sa mère. C’est un bon sujet à aborder car ton ado te dira également ce qu’ils vivent de ce côté là. C’est toujours très riche comme conversation pour lui et pour toi, tu verras un quels sont ses réactions par rapport à ce sujet et cela peut même t’amuser un petit peu de regarder comment il réagit quand il parle de ses histoires.

ÉTAPE 6

Donner l'exemple

Donner l’exemple. C’est à toi de donner l’exemple, en le donnant, tu transmet des valeurs à ton ado. Ce tu fais, il le fera. Tu es son miroir, son modèle alors il faut que tu fasses attention aux gestes, paroles, actes que tu fais car ton ado va les intégrer et cela fera une partie de personnalité et une partie de responsabilité. Il faut faire très attention aux valeurs que tu veux transmettre à ton ado.  Ce que tu fais, ton ado le gardera en mémoire comme un exemple. Quand ils sont enfants voire bébé, le premier mots que certains disent pour la première fois est un gros mots, et ce gros mot, c’est toi qui lui a appris.

Oui, les gros mots que tu sors deviennent les premiers mots de ton enfant. Tu pourras remarquer que lorsque tu n’es pas dans les règles, ton ou tes ados seront les premiers à te le faire constater. Les ados sont capables de voir le bien et le mal et c’est pour cela que c’est à toi de leur montrer le mieux, soit irréprochable. Ce n’est pas facile, personne n’est vraiment irréprochable mais essaye ! Essaye de l’être, ce sera par la suite intégré par ton ado et le fait qu’il l’intègre que tu es une bonne personne, que tu fasses les choses comme il se doit et bien ton ou tes ados seront également irréprochables.

Par exemple, si tu es au volant de ta voiture et que tu roules un peu plus vite que la limitation de vitesse autorisé, ton ado va le remarquer et va directement te faire la remarque. Ce que tu ne dois surtout pas faire est de dire que tu t’en fiches car le jour où ton ado aura le permis de conduire et qu’il roulera au delà des limites de vitesse autorisées et bien il dira la même chose que toi. Respecte les règles de la route pour que ton ado plus tard le fasse également.

Quand il te fait une remarque de ce genre, approuve le, dis lui qu’il a raison, que tu as eu un petit débordement et que ce n’est pas bien ce que tu as fait. Le fait de dire cela, ton ado pensera positivement, c’est-à-dire qu’il se dira “ma mère ou mon père a peut être pensé à autre chose à ce moment là et il/elle a accéléré un peu plus que la normal, cela peut arriver à tout le monde”.

Il faut avoir cette conversation là avec ton ado, cela est très bon pour toi et lui. Pour que tu exiges que ton ado soit irréprochable, il faut que toi-même tu le sois sinon il fera les mêmes bêtises que toi. Le principal est qu’il en fasse le moins possible, il faut que tu te dises aussi que ton ado à une très bonne mémoire par rapport à cela, c’est-à-dire que si tu lui dis quelque chose, il te répondra une phrase du genre “rappelles toi quand tu avais fait ça toi”. Si je reprends l’exemple de la limitation de vitesse, il te dira “tu disais que tu t’en fichais de rouler vite et là tu me dis de ne pas le faire alors que toi tu le fais?”. Fais attention à cela car ton ou tes ados te répéterons sans cesse tes erreurs si tu leur fais un reproche.

Ce qu’ils feront aussi c’est de dire à des repas de famille ou à leurs amis que son père a fait ci et sa mère cela, c’est leur petit plaisir de faire ça car ils savent très bien que tu leur mets des interdictions “n’essaye pas de faire ça ou ceci” mais ces interdictions tu les as faites.

Ils n’ont pas le droit mais toi si, où est la logique ? Quelque part c’est pour cela que tu dois faire attention à ce que tu fais, le principal est de leur inculquer de bonnes valeurs. Un sondage est sorti il n’y a pas très longtemps, il disait que 85% des ados ont besoin de leurs parents pour devenir adulte. C’est un pourcentage très important.

De plus, 55% des ados regrette qu’il n’y ait pas assez d’échange avec leurs parents. Tu t’en rends compte ? En France, plus de la moitié des ados souhaiteraient qu’ils aient un bon échanges, une bonne communication avec leurs parents. Si tu veux apporter de bonnes valeurs, attitudes et les bons gestes à ton ou tes ados, ce qu’il faut que tu saches que tout ce que tu pourras faire, de bon ou de mal, sera reproduit par tes ados. Bien évidemment, il faut que ton ou tes ados reproduisent le bien et qu’il y ait plus de bon que de mal.

ÉTAPE 7

La complicité et la coopération

La complicité et la coopération. Pour avoir une bonne complicité et une bonne coopération, ce qu’il faut c’est une bonne communication.

Ce que j’entends par là, c’est que face à un problème, à un projet ou autre, il faut trouver des solutions, il va falloir trouver des idées et c’est pour cela que tu vas inviter ton ado a donné son propre point de vue, c’est à lui de prendre part aux problèmes ou à un projet qu’il a envie de monter. Pourquoi ? Car cela va lui faire gagner en estime de soi, cela va lui permettre d’avoir confiance en lui en prenant en compte ses arguments et ses idées. Cela va également permettre de confronter les tiennes.

Vous allez pouvoir mettre sur table vos pensées et ton ado va pouvoir faire un mix des idées que vous avez eu tous les deux qui lui permettra de décider et d’agir par lui-même. Tu vas monter aussi ce projet avec lui, cela va te permettre un peu de voir comment il se situe, la façon dont il pense et à quelle place se positionne-t-il par rapport à ce projet.

Pour exemple, je me rappelle d’un projet de vacances avec un de mes ados. Ce dernier voulait aller en camping avec des amis à lui alors qu’il n’avait que 17 ans. Il n’était pas majeur, normalement cela était interdit mais le directeur du camping a été d’accord et a donné son autorisation. Il voulait partir 15 jours mais j’ai décidé de réduire ce séjour à 1 semaine, j’ai demandé à ce qu’il nous envoie un message tous les jours, au soir, pour nous dire si tout se passe bien et s’il n’y avait pas de problèmes. J’avais quand même une surveillance.

Une fois que mon ado m’a parlé de son projet, j’ai imposé quelques petites choses tel que le fait que le camping ne soit pas trop loin au cas où un déplacement doit être nécessaire en cas de blessure ou maladie. Je voulais que le camping ne soit pas à plus de 30 km de la maison, au final tout le monde y a trouvé son compte, on a préparé le projet avec lui et il a été très content car il pu mettre en place ses vacances, faire ses courses, acheter son matériel, téléphoner le camping pour faire la réservation et cela lui a permis de gagner en estime de soi. Il a pris confiance en lui et a été très autonome.

Il faut les laisser faire, de toute façon après nous, parents, sommes là pour rediriger les choses, rectifier si nos ados prennent la mauvaise trajectoire. Si tu vois que ton ado veut aller au bout de son projet, ce que tu dois faire en premier, c’est de prendre une feuille et lister tout ce qu’il veut faire. Si on reprend l’exemple du camping : noter le nom du camping, le nom des activités et autre, puis ensemble, ton ado et toi, vous devrez discuter de chaque point les uns après les autres. Cela permet de discuter et aussi de vous rapprocher.

C'est comme ça qu'on avance et il faut que ce soit fait ensemble, c’est ce qu’on appelle de la coopération. préparer un projet est un moment de coopération mais également un beau moment de complicité car ton ado va être heureux d’avoir eu une validation de la plupart de ses souhaits de ta part.

Une fois la démarche lancée, il faut aller jusqu’au bout. Pourquoi ?

Car ton ado a prévu un projet où il a un problème et cherche des solutions, si tu ne vas pas jusqu’au bout avec lui, il risquerait d’être déçu car lui, il cherchait la finalité, ta validation de solution et du projet, c’est pour cela qu’il est important de comprendre que pour eux, les ados, ils ont besoin d’avoir des réponses et que cela doit ordonné et précis. Plus ce sera précis, plus ce sera ordonné et validé. Validé d’une part par lui, et d’une autre part par toi, cela fait partie des préparatifs, c’est important car cela détermine la réussite du projet.

Une bonne préparation et une belle exécution font un bon projet et de belles vacances, le fait de coopérer avec ton ado renforce le respect mutuel, ce sont de belles valeurs que tu intègres et que tu transmets. C’est très important de lui inculquer cela, il y a également l’engagement qui est mis en valeur, le fait qu’on est mis les cartes sur table et qu’il y ait eu un plan de réaliser qui dit que cela va se passer comme cela et que chacun s’engage. On fait une checklist de ce qui va se passer et que tout le monde s’engage à respecter ce que va faire l’autre.

Toi, en tant que parent, tu as décidé que c’était une semaine de vacances, tu ne vas pas revenir dessus, non. Tu t’es engagé avec ton ado et le fait qu’il y ait un engagement et bien c’est une valeur que tu transmets à ton ado, tu lui transmets la coopération qui est, on peut dire, un respect mutuel.

Quand ton ado aime la prise de risque, aime faire des expériences, expérimenté tout un tas de choses notamment entre jeunes, le fléau en ce moment est l’alcool, le fait qu’il y ait une complicité avec lui et une coopération, cela va favoriser une prise de risque limitée car tu as fait avec lui une sorte de tableau de bord et ce dernier va permettre à ton ado de le respecter. C’est pour cela qu’on appelle ça une prise de risque limitée car tu auras cadrer les choses, tu auras dit à ton ado qu’il s’est engagé avec toi et qu’il doit respecter sa part et même s’il y a un peu de débordements, il n’y aura pas de gros risques qui mettront ton ado en danger. Grâce à ce que toi et ton ado avaient mis en place, va lui donner le sens des responsabilités, plus ça va aller, plus il va apprendre et moins il aura besoin de toi et c’est cela qui est intéressant car au départ il aura vraiment besoin de toi puis de moins en moins. Il fera ensuite les choses seul et deviendra totalement autonome. À ce moment là, tu pourras te dire qu’il devient adulte, cela veut dire qu’il est capable et qu’il est responsable.

Il faut que tu saches aussi que ton ado fera des erreurs, qu’il aura des doutes et qu’il fera des mauvais choix dans sa vie mais cela n’est pas grave car tu seras toujours présent(e) pour lui, tu es là pour l’aider, le guider et rectifier les choses pour le diriger vers le meilleur. Surtout, n’ai pas peur de ça, toi, en tant que parent, tu dois dire à ton ado de ne pas avoir peur des erreurs qu’il pourrait faire au cours de sa vie.

Ton ado commettra des erreurs, même en devenant adulte, il ne faut surtout pas qu’il se sente mal par rapport à cela, même si à causes de certaines erreurs, de doutes ou un tas d’autre chose, le projet qu’il avait monté n’aboutit pas, ce n’est pas grave car tu vas l’aider dans ses démarches. Il faut également aider ton ado à apprivoiser cela, a intégré sa part. Ce que tu peux faire c’est de lui raconter l'histoire de l’avion. Le premier avion n’a jamais décollé cependant le deuxième a réussi mais s’est écrasé 1 mètre plus loin et s’est brisé en mille morceaux, les architectes sont les personnes qui ont essayé de construire ses avions et n’ont pas baisser les bras, au contraire, ils se sont retroussés les manches et ils se sont dit qu’ils allaient recommencer jusqu’à ce qu’ils réussissent.

C’est pareil pour ton ado, que ce soit au niveau de l’école ou autre, s’il n’y arrive pas ce n’est pas grave, dis lui qu’il réussira et que toi, avec lui, allaient faire en sorte qu’il réussisse. On apprend de ses erreurs et grâce à ces dernières, ton ado va créer sa personnalité, forger son caractère et va gagner en maturité, c’est comme cela qu’il avancera vers l’âge adulte et qu’il le deviendra grâce à tes encouragements et ton amour pour lui.

N’oublie surtout pas que ta coopération, ton engagement et ton amour permettra à ton ado de devenir un bon adulte et tu verras que tu seras fier(ère) de lui, même si tu l’es déjà et que vous aurez une communication qui sera magnifique et que vous garderez cette relation, cette intimité pour toujours.

Tout au long de votre vie vous aurez cette belle  communication, sans complexe, sans peur et sans pudeur. Tu peux discuter de tout et tu sais que vous êtes dans un respect mutuel ou même si quelque chose ne plaît pas à l’autre ou que vos opinions sont différents et bien ce respect qu’il y a entre vous fera que vous serez amenés à discuter toute votre vie ensemble et c’est ce qui fait la beauté d’une famille, être soudé, être ensemble et surtout : communiquer.