Crise ado et divorce : L’impact du divorce sur les ados

Crise ado et divorce. Le divorce est douloureux. Il est douloureux pour les parents, pour les enfants, et pour les amis proches et la famille. Nous réagissons tous différemment à la douleur selon qui nous sommes et l’étape de notre vie. Les ados ne sont pas à l’abri des effets du divorce.

1. Facteurs de risque
2. Le processus de l’adolescence est interrompu
3. Les ados sont obligés de grandir rapidement
4. Les ados ont l’impression que c’est leur faute
5. La qualité de vie en souffre
6. S’adresser à ses pairs pour obtenir du soutien
7. Changements de comportement des adolescents
Crise-ado-et-divorce-1

Chaque adolescent et chaque famille est unique. De même, les raisons et la dynamique de chaque divorce sont différentes. Il est donc très difficile de prévoir ou de prescrire la réaction d’un adolescent particulier au divorce de ses parents.

1. Crise ado et divorce : Facteurs de risque

Toutefois, les facteurs de risque sont nettement plus importants pour les adolescents dont les parents divorcent. Par rapport aux adolescents qui ne viennent pas de familles divorcées, des recherches ont montré que les adolescents issus de familles divorcées :

  • Sont plus agressifs
  • Sont plus anxieux
  • Ont un taux d’échec scolaire plus élevé
  • Sont plus actifs sexuellement à un âge plus précoce
  • Ont des taux de délinquance plus élevés
  • Présentent des taux plus élevés de toxicomanie et d’alcoolisme

Ces résultats ne disent pas que tous les adolescents issus de familles divorcées auront ces problèmes. Ces recherches suggèrent simplement que les adolescents issus de familles divorcées courent un risque accru. Les facteurs de risque accrus mettent en évidence la nature des problèmes éventuels auxquels les adolescents sont confrontés lorsque leurs parents divorcent.

Plus de détail dans ce lien, c’est un extrait de texte de loi Canadien, cela parle de « Réaction et adaptation des enfants à la séparation et au divorce de leurs parents » : https://www.justice.gc.ca/fra/pr-rp/lf-fl/divorce/2004_2/p2.html

Cet article traite de certains des effets les plus significatifs du divorce sur les adolescents.

2. Crise ado et divorce : Le processus de l’adolescence est interrompu

L’adolescence implique que les adolescents acquièrent un sentiment d’autonomie, une identité indépendante de leurs parents. Ce processus exige que les adolescents se séparent de leurs parents. En cas de divorce, les adolescents peuvent avoir l’impression que leurs parents se sont séparés d’eux.

Bien que les adolescents tentent de se séparer de leurs parents pendant l’adolescence, ils ont toujours besoin de la sécurité relationnelle qui découle d’une relation sûre et saine avec leurs parents. Les adolescents se développent en établissant leur autonomie à leur propre rythme. Il s’agit souvent de progrès de type « 3 pas en avant 2 pas en arrière ».

Lors d’un divorce, les parents peuvent devenir très absorbés ou distraits, ce qui les amène à accorder moins d’attention à leurs enfants. Les adolescents deviennent alors très peu sûrs de la nature ou de leur relation avec leurs parents et se sentent isolés ou anxieux.

3. Crise ado et divorce : Les ados sont obligés de grandir rapidement

Beaucoup d’adolescents estiment que leur temps de croissance est raccourci par le divorce. Cela peut être dû à de multiples raisons, notamment

  • Les parents utilisent l’adolescent comme confident, l’exposant ainsi plus tôt au monde des adultes.
  • Les adolescents sont obligés d’assumer des responsabilités adultes supplémentaires à la maison en raison de la perte d’un parent, par exemple pour s’occuper de leurs frères et sœurs.
  • Les parents sont incapables de fournir un niveau de soutien ou d’attention antérieur en raison de la dépression ou de la fatigue, laissant l’adolescent naviguer seul dans la vie.

4. Les ados ont l’impression que c’est leur faute

Il peut être très difficile pour les gens de blâmer ceux qui leur sont chers d’avoir fait quelque chose de mal ou de blessant, en particulier leurs parents. Il peut être très douloureux et très décevant d’admettre que ceux que l’on connaît se soucient de nous et nous ont fait du mal.

C’est pourquoi de nombreux adolescents s’accusent du comportement de leurs parents, car il est émotionnellement plus facile à gérer. Il est fréquent que les adolescents formulent des croyances sur le fait que leur comportement est la raison pour laquelle leurs parents divorcent.

Ces convictions peuvent les amener à s’en vouloir. Tout en étant en colère contre lui-même, l’adolescent est également susceptible d’être très conciliant et d’aider l’un de ses parents ou les deux à essayer de réparer le gâchis qu’il croit avoir créé.

5. Crise ado et divorce : La qualité de vie en souffre

Le divorce coûte de nombreuses façons. Lorsqu’un ménage devient deux, le coût de la vie augmente et, dans la plupart des cas, le niveau de vie diminue pour toutes les personnes concernées.

Financièrement, les parents n’ont plus le revenu disponible dont ils disposaient auparavant. Dans de nombreux cas, la pression financière exercée sur l’un des parents ou sur les deux se traduit également par des heures de travail plus longues, moins de temps passé avec les enfants et un niveau de stress accru. Tous ces effets se traduisent par une baisse significative du niveau de vie des adolescents. Ce changement peut leur causer du ressentiment et de la colère.

Crise-ado-et-divorce-2

6. Crise ado et divorce : S’adresser à ses pairs pour obtenir du soutien

Il est normal, à l’adolescence, que les pairs aient plus d’influence sur l’identité d’un adolescent, ses pensées et ses actes. Lors d’un divorce, cette influence peut s’accroître.

Lorsque la situation familiale change et devient moins stable et/ou moins agréable, les adolescents peuvent trouver plus de confort et de sécurité dans leur relation avec leurs pairs. Cela peut offrir de réels avantages, comme la possibilité d’explorer ce qu’ils ressentent, surtout s’il y a des camarades qui ont vécu des expériences similaires.

Les aspects négatifs sont lorsque les adolescents deviennent susceptibles d’être excessivement influencés par des pairs qui encouragent activement un comportement antisocial ou destructeur.

7. Crise ado et divorce : Changements de comportement des adolescents

Tout comme il y a des impacts communs du divorce, il y a aussi des traits comportementaux communs qui peuvent émerger. Parmi les comportements courants des adolescents dont les parents sont en instance de divorce, on peut citer

  • Être en colère et très critique à l’égard de la décision de leurs parents. Cette colère peut être exprimée verbalement et peut être dirigée contre l’un des parents ou les deux.
  • Se retirer d’un parent comme une forme de punition. Cela peut coïncider avec le fait de prendre le parti de l’autre parent.
  • Dépression ou retrait de l’un ou des deux parents. Augmentation du temps passé hors de la maison familiale ou enfermé dans sa propre chambre.
  • Désir accru de passer plus de temps avec ses pairs. Tendance à devenir argumentatif ou agressif si on l’empêche de le faire.
  • Meilleur comportement. Espoir que cela permettra de sauver le mariage de leurs parents ou d’expier ce qu’ils croient être leur faute.
  • Baisse des résultats scolaires, notamment comportement plus perturbateur à l’école, perte d’intérêt pour les travaux scolaires ou absentéisme.
  • Une augmentation des comportements à risque tels que la consommation excessive d’alcool, la consommation de drogues illicites, la promiscuité sexuelle.

Les recherches suggèrent que la plupart des problèmes d’adaptation se produisent dans les deux premières années suivant le divorce ou le remariage de leurs parents. Les problèmes de comportement sont plus fréquents pendant la procédure de divorce, mais ils auront tendance à diminuer avec le temps. La plupart des jeunes s’adapteront avec succès à cette transition de vie et n’auront pas d’effets négatifs à long terme.