Guide complet : Comment gérer la crise d'adolescence

Vous voulez gérer la crise d'adolescence de votre ado mais vous ne savez pas par où commencer. Peut-être même que vous avez déjà essayé différentes techniques ou astuces  mais sans succès. A travers ce guide complet vous serez guidé étape par étape vers la prochaine action concrète pour enfin gérer la crise d'adolescence de votre ado.

Recevoir 1H d'accompagnement gratuitement

Crise d'adolescence

Les  adolescents ne viennent pas avec des manuels d'instructions. Lorsque votre ado est irrespectueux, provocant ou même abusif envers vous, comment faire pour arrêter ce comportement et le renverser ?

Notre accompagnement "Adolescent Difficile" qui est un best-seller, a aidé des familles à lutter contre des problèmes de comportement.

Le programme Adolescent Difficile est un programme complet, étape par étape, qui vise à améliorer le comportement de votre adolescent et à lui apprendre à être responsable et à se responsabiliser.

Les conseils simples et directs que nous prodiguons dans le cadre de ce programme ont changé d'innombrables vies. Nous le savons, car les familles nous le disent tout le temps. Nous savons aussi que les gens peuvent être sceptiques. Un cours sur l'art d'être parent peut-il vraiment m'aider à reprendre le contrôle de mon foyer ? La réponse est oui.

Commencez par ce guide et découvrez de nouveaux outils parentaux à utiliser avec votre adolescent. Si vous trouvez ces informations utiles, nous sommes convaincus que le programme Adolescent Difficile vous aidera à gérer la crise d'adolescence de votre ado et à rétablir la paix et la santé mentale dans votre foyer.

Vous avez fait un grand premier pas. Veuillez lire ces informations et commencer à les mettre en pratique. Et n'oubliez pas que vous n'êtes pas seul. Nous sommes là pour vous aider à reprendre le contrôle de votre famille... et à retrouver l'enfant que vous aimez.

ÉTAPE 1

Comment faire cesser les cris de votre adolescent

communiquer avec son ado

Votre adovous crie-t-il dessus quand vous lui dites "non" ? Ou lorsque vous lui dites quoi que ce soit, d'ailleurs ? La plus simple des demandes le met-il en colère, provoquant une tirade et le chaos chaque nuit dans votre salon ?

Comment les débordements d'un ado de 6, 13 ou 17 ans ont-ils réussi à prendre le contrôle de votre maison ? Pourquoi est-il ainsi ?

Le secret pour arrêter les cris : Tout dépend de la façon dont vous réagissez.

Lorsqu'un adolescent se met à crier sur ses parents, il y a plusieurs façons dont les parents peuvent réagir. Malheureusement, la plupart d'entre elles sont inefficaces et peuvent même aggraver le comportement.

1 - Crier en retour
Crier en retour sur votre ado est inefficace car vous devenez son égal sur le plan émotionnel. En gros, vous dites : "Je n'ai pas de meilleur moyen de résoudre mes problèmes que de crier". Vous renforcez en fait le mauvais comportement.

2 - Céder ou reculer
Lorsque vous cédez ou reculez par rapport à vos règles juste pour faire cesser cette crise, votre ado apprend qu'en augmentant le volume, il peut éviter de devoir prendre ses responsabilité

3 - "Raisonner" avec lui
Lorsque vous essayez d'expliquer et de justifier vos règles, vous perdez, car vous ne pouvez pas raisonner avec un ado qui a un accès de colère. De plus, justifier vos règles signifie qu'elles sont négociables. Le problème n'est pas que votre ado ne comprenne pas les règles. Il veut simplement obtenir ce qu'il veut.

A partir d'aujourd'hui :

Pour vous aider à reprendre le contrôle de votre maison, nous allons vous demander de répondre différemment à votre adolescent lorsqu'il vous crie dessus.

Si vous êtes tenté d'élever la voix et de commencer à crier... ne le faites pas.

Si vous vous retrouvez à reculer ou si vous avez le sentiment que vous devez vous expliquer... ne le faites pas.

Supposons que vous demandiez à votre ado de vider le lave-vaisselle, et qu'il refuse. Supposons qu'il se mette à vous crier : "C'est nul ! Lâche-moi ! Je vais m'en occuper plus tard!"

Votre instinct vous poussera peut-être à lui crier : "Non ! Tu vas le faire maintenant ! Je ne te demande pas grand-chose. Viens ici et occupe-toi de vider le vaisselle." Dans ce cas, vous vous êtes enfermé dans une lutte de pouvoir.

Vous pourriez aussi jeter vos mains en l'air par dégoût et vider vous-même le lave-vaisselle. Dans ce cas, votre ado apprend que vous ne pensez pas vraiment ce que vous dites.

Nous allons vous demander d'essayer quelque chose de différent. Gardez une voix calme et un ton ferme. Dites : "C'est ma responsabilité de faire à manger. C'est ta responsabilité de vider le lave-vaisselle."

Alors vaquez à vos occupations et ne criez pas. Même s'il vous crie plus fort. N'élevez pas la voix. Ne reculez pas.

Il est important de se concentrer sur trois choses : les règles, les responsabilités et les problèmes.

En restant concentré sur les règles, les responsabilités et les problèmes, et non sur les émotions et les luttes de pouvoir, vous reprenez le contrôle de votre foyer.

Si vous maintenez vos conversations dans un cadre ferme et que vous insistez sur les règles de la maison, il n'y a pas de quoi se battre, pas de lutte de pouvoir à engager. Peu à peu, les cris s'arrêtent.

Voici une autre ligne utile que vous pouvez utiliser lorsque votre ado vous crie dessus. Dites-lui qu'il n'est pas d'accord avec son couvre-feu et qu'il se met à parler avec vous. Au lieu de crier, de céder ou de vous justifier, arrêtez-vous et réfléchissez. Combien de temps avez-vous besoin, vous et votre ado, pour vous calmer ? Choisissez un moment qui convient, puis dites ceci :

"Je ne vais pas te parler quand tu agis de cette façon. Je suis disponible à 18 heures pour discuter des raisons pour lesquelles tu ne vas pas rester dehors plus tard".

Ensuite, soyez disponible pour en parler (et non pour vous disputer) à 18 heures et pas un instant plus tôt.

En disant cela de manière ferme et posé, vous avez le contrôle. Vous n'allez pas vous laisser entraîner dans une lutte de pouvoir selon les termes de votre ado. Et votre adolescent apprend finalement que les cris ne fonctionnent plus.

Vous pouvez mettre fin aux problèmes de comportement de votre ado... pour de bon.

N'oubliez pas : si votre adolescent se comporte mal, crie et hurle, c'est parce qu'il n'a pas les compétences ou la structure nécessaires pour résoudre les problèmes ou faire face à des situations qu'il trouve accablantes, inconfortables ou intimidantes.

Si vous apprenez à votre ado un répertoire plus large de compétences d'adaptation et de résolution de problèmes que les simples cris et les mauvais comportements, il cessera de crier et de se comporter mal !

Lorsque vous utilisez le programme Adolescent Difficile, vous disposez de techniques simples qui apprennent à votre ado à faire face à l'autorité et aux règles sans avoir recours à l'intimidation, aux explosions et aux abus verbaux et physiques.

Votre ado n'a pas ces compétences pour le moment. S'il les possédait, il les utiliserait et vous ne seriez pas aux prises avec des problèmes de comportement.

Vous n'avez pas besoin d'être diplômé en psychologie de l'ado pour apprendre ces techniques.

Le programme Adolescent Difficile vous propose des approches faciles à comprendre et pleines de bon sens pour gérer le mauvais comportement de votre enfant. Il n'y a pas de jargon psychologique ou de théorie en jeu - tout est présenté dans un anglais simple et terre-à-terre.

Ce sont toutes des techniques rapides et faciles à appliquer que nous avons utilisées à maintes reprises, même avec les enfants les plus perturbés, et qui ont fonctionné. Nous sommes convaincus à 100 % qu'elles fonctionneront pour vous aussi.

Mettez fin aux cris, aux brimades et aux mauvais comportements de votre enfant dès maintenant. Cliquez ici pour en savoir plus

ÉTAPE 2

Ces conséquences seront bénéfiques pour votre ado

comment communiquer avec son ado

Dans l'étape 2, nous examinerons une chose qui est une nécessité pour chaque parent : les conséquences efficaces à utiliser avec votre ado.

Ce que la punition à pour effet sur votre adolescent.

Les punitions, et les privations de sorties ne font rien d'autre qu'apprendre aux ados comment "faire de la prison". Ce type de punition n'implique aucun apprentissage. Par conséquent, l'ado s'en va généralement et amplifie son comportement.

Souvenez-vous qu'aucun ado n'a jamais été puni pour avoir eu un meilleur comportement.

Examinons la différence entre une conséquence et une punition.

Une conséquence est quelque chose qui découle naturellement de l'action, de l'inaction ou d'une mauvaise décision de votre enfant. Elle a pour but d'apprendre quelque chose à votre enfant.

Une punition est censée être blessante.

Lorsque vous recevez une contravention pour excès de vitesse, il y a certainement une punition en ce sens et cela fait mal... à votre portefeuille. Mais c'est plutôt une conséquence de votre mauvais choix d'excès de vitesse et d'infraction à la loi. Et cela vous apprend que vous devez ralentir et respecter la limitation de vitesse.

Lorsque vous donnez une conséquence à votre enfant, il est important de la faire découler naturellement du choix ou de l'action de votre enfant ou d'y être lié. Votre conséquence doit apprendre quelque chose à votre ado.

Par exemple, si votre fils se couche tard et ne se lève pas pour aller à l'école, une conséquence efficace est qu'il doit se coucher plus tôt - il dormira donc plus et apprendra qu'il doit se lever à l'heure.

Dites à votre fils qu'il doit se coucher tôt pendant les trois prochaines nuits, et que s'il peut vous montrer qu'il peut se lever pour aller à l'école, vous retournerez à l'heure du coucher plus tard.

Une conséquence inefficace serait de lui retirer son téléphone portable pendant une semaine. Même si son téléphone est important pour lui, lui en retirer l'accès ne l'aidera pas à apprendre à se réveiller plus tôt.

Les meilleures conséquences sont celles où l'ado apprend quelque chose.

Essayez toujours de faire en sorte que la conséquence soit orientée vers la tâche et non vers le temps.

Une conséquence orientée vers le temps est lorsque vous dites à votre ado qu'il est puni pendant une semaine ou qu'il ne peut pas utiliser son téléphone portable pendant un mois. C'est inefficace car cela ne lui apprend pas à changer son comportement.

Une conséquence axée sur la tâche est liée à l'infraction et offre à votre ado une leçon.

Si votre enfant a dépassé le couvre-feu la semaine dernière, il doit rentrer ce week-end deux ou trois heures plus tôt pour vous montrer qu'il peut rentrer à l'heure. Lorsqu'il vous montre qu'il peut être suffisamment responsable pour le faire, il peut revenir à son heure de couvre-feu normale.

Si vous le punissez en l'obligeant à rester à la maison pendant les trois week-ends suivants, il n'apprendra pas à respecter les couvre-feux, à assumer la responsabilité de ses actes ou à se comporter correctement. Et vous serez malheureux. C'est certain.

Comment choisir les bonnes "conséquences".

Lorsque vous êtes sur le point de donner une "conséquence" à votre enfant, la question la plus importante que vous devez vous poser est : "Qu'est-ce que je veux accomplir ? Est-ce que je veux lui montrer qui est le patron ou est-ce que je veux qu'il fasse ses devoirs ?"

Si vous voulez lui montrer qui est le patron, alors vous allez être punitif. Mais si vous voulez qu'il fasse ses devoirs, alors vous commencez par des conséquences qui peuvent l'amener à les faire. Du genre : "Pas de télé tant que tes devoirs ne sont pas faits." C'est aussi simple que ça.

Dans le programme Adolescent Difficile, nous vous montrerons exactement ce que vous devez savoir sur les "conséquences". Comment les donner. Comment ne pas les donner. Quelles conséquences choisir pour des comportements spécifiques.

Une boîte à outils remplie de compétences en matière de résolution de problèmes.

Le programme Adolescent Difficile montre à votre ado comment se comporter avec vous, avec les enseignants, avec les autres - avec la vie - sans avoir recours à la provocation, aux bavardages et aux crises de colère. Il vous donne des approches faciles à comprendre et pleines de bon sens pour élever votre enfant et résoudre les pires problèmes de comportement.

La meilleure façon de savoir si le programme Adolescent Difficile fonctionne bien est de l'obtenir et de l'essayer chez vous, avec vos ados, dans votre situation. Grâce à notre garantie de remboursement de 90 jours, vous n'avez rien à perdre et tout à gagner.

ÉTAPE 3

Votre adolescent vous reproche-t-il tout ?

comment communiquer avec son ado

À l'étape 3, nous vous montrerons comment mettre fin au "jeu des reproches" avec votre ado.

Si votre ado a des problèmes de comportement ou ne fait tout simplement pas ce que vous lui demandez, il vous blâme probablement, blâme les autres et blâme des "choses" soi-disant hors de son contrôle.

Mais, en fin de compte, tout ce que les reproches et les excuses font pour votre ado, c'est de couvrir son mauvais comportement et ses faibles capacités de résolution des problèmes.

Et cela empêche votre ado d'assumer la responsabilité de ses actes.

Cela vous semble familier ?

Votre fils obtient une moyenne de 7 sur son bulletin de notes. Quand vous lui demandez pourquoi, il répond que c'est parce que son professeur ne l'aime pas, qu'elle le harcèle ou qu'elle l'ignore. Donc, ce n'est pas sa faute s'il a eu un 7 sur 20. C'est la faute de son professeur.

Ou, disons que vous avez demandé à votre fils de nettoyer sa chambre, mais qu'il ne le fait pas. Et quand vous lui demandez pourquoi, il vous en veut - parce que vous lui avez dit de finir ses devoirs, ou de promener le chien, ou que vous "me faites toujours tout faire ici" et qu'il n'a donc pas eu le temps de nettoyer sa chambre. En d'autres termes, c'est vous qu'il faut blâmer, pas lui.

N'acceptez pas d'être blâmé.

Lorsque vous acceptez les reproches que votre ado vous adresse, ou lorsque vous permettez à votre ado de vous accuser ou d'accuser quelqu'un d'autre, vous ne l'aidez pas à apprendre à résoudre ses problèmes de manière constructive et à assumer la responsabilité de ses actes.

Pendant que votre ado est encore jeune, il doit apprendre à résoudre des problèmes et à accomplir des tâches sans s'excuser.

Lorsqu'il sera plus âgé et adulte, il devra assumer la responsabilité de ses actes afin d'accomplir les tâches et les devoirs qui lui incombent, peu importe ce qui peut l'en empêcher.

Les excuses ne seront pas acceptées. Les excuses ne l'empêcheront pas de se faire virer de l'école ou, s'il travaille, de se faire licencier.

Les troubles diagnostiqués ne sont pas des excuses acceptables.

Utiliser un diagnostic ou un handicap comme excuse pour un comportement inapproprié ou pour un manque de capacité à résoudre les problèmes n'est jamais utile.

Quel que soit le trouble ou le diagnostic, chaque enfant doit continuer à grandir et à apprendre à se comporter comme un adulte.

Les adultes atteints de TDAH ou de troubles bipolaires doivent encore se lever tous les matins pour aller travailler, s'entendre avec leurs collègues, respecter leurs superviseurs, être performants et productifs. Les enfants atteints de dyslexie, du syndrome d'Asperger ou d'autres troubles neurologiques doivent mener une vie productive s'ils veulent réussir dans la société. Il n'y a pas d'autre solution.

Ne laissez pas votre ado jouer le rôle de la victime.

Lorsque votre ado blâme quelque chose ou quelqu'un d'autre pour ses défauts, il dit en fait : "Je ne suis pas responsable - je suis victime des circonstances".

Par exemple, dans le scénario classique "Mon chien a mangé mes devoirs", l'ado dit en réalité : "Je suis une victime du chien, je ne devrais donc pas être tenu au même niveau que les autres".

Mais ne vous y trompez pas : les ados qui se voient toujours comme des victimes auront du mal à s'adapter à leurs pairs et à fonctionner plus tard comme des adultes responsables.

Si votre ado joue à ce genre de jeu de blâme, où il est toujours la victime, vous devez lui montrer comment le fait de blâmer les autres personnes, lieux et choses ne résout pas son problème. Dans le cas du chien qui mange à la maison, dites-lui : "Blâmer le chien n'aide pas. Cela ne résout pas ton problème. Tu dois finir tes devoirs avant la fin de la journée ou ton travail ne sera pas fait".

Et vous utilisez cette même approche dans les situations sociales. Si votre fils frappe sa sœur, puis la blâme, dites : "Blâmer ta sœur pour la raison pour laquelle tu la frappes ne te permet pas d'enfreindre la règle selon laquelle il ne peut jamais y avoir de violence dans notre maison - et tu sais quelles sont les conséquences des coups".

Ensuite, demandez immédiatement à votre ado d'assumer ces conséquences, quelles qu'elles soient.

Les conséquences d'un comportement inapproprié doivent être clairement comprises par tout le monde, avant que le comportement inapproprié ne se produise.

Concentrez-vous sur les responsabilités de votre ado, et non sur ses excuses.

Si votre ado se concentre sur les excuses, vous devez vous concentrer sur les responsabilités.

Bien sûr, certaines excuses sont valables, et c'est à vous qu'il incombe de savoir comment distinguer les excuses acceptables de celles qui ne le sont pas. Mais beaucoup d'excuses ne sont que cela : des excuses. Des explications dramatisées sur les raisons pour lesquelles votre ado devrait être dispensé de ses responsabilités.

La prochaine fois que votre ado voudra s'éloigner de sa responsabilité et se concentrer sur une excuse pour expliquer pourquoi une tâche n'a pas été effectuée ou pourquoi il ne s'est pas comporté correctement, déplacez l'attention de l'excuse vers le sujet en question : sa responsabilité.

Si votre ado dit : "Je n'ai pas pu faire mes devoirs parce que j'ai oublié d'apporter mon manuel scolaire à la maison", dites : "Nous ne parlons pas de tes excuses pour ne pas faire tes devoirs, mais de ta responsabilité de les faire à temps".

Et si vous discutez ou débattez de l'excuse, vous ne faites qu'encourager votre ado à trouver une meilleure excuse.

Comprenez bien cela : Vous ne pouvez pas résoudre les problèmes de comportement et d'apprentissage de votre ado. Vous devez donner à votre ado les moyens de le faire lui-même.

Et c'est exactement ce que le programme Adolescent Difficile vous aide à faire.

ÉTAPE 4

Vous en avez assez de vous disputer avec votre adolescent ?

La communication avec son ado

Si vous demandez à votre adolescent de faire quelque chose et qu'il refuse, et que vous l'obligez ensuite en vous disputant à ce sujet, vous êtes alors dans une lutte de pouvoir avec lui.

Pire encore, vous vous abandonnez à sa provocation.

Mais voilà le problème. Quand votre adolescent vous vous provoque, c'est parce qu'il a un problème. La seule façon dont il sait comment résoudre ce problème est de se disputer, de résister et de vous entraîner dans une lutte de pouvoir.

Vous devez aider votre ado à développer des compétences en matière de résolution de problèmes qui soient plus appropriées que la discussion.

Comment faire cesser les disputes et les provocations.

L'une des façons les plus simples d'arrêter une dispute, que nous enseignons dans le programme Adolescent Difficile, est de reconnaître quand vous êtes invité à une dispute.

Le fait est que vous n'êtes pas obligé d'assister à chaque argument auquel vous êtes invité.

Exemple : Supposons que votre adolescent veuille regarder la télévision à 22 heures un soir d'école alors que vous avez déjà établi la règle selon laquelle il n'y a pas de télévision après 21 heures en semaine. Mais il commence néanmoins à vous harceler à ce sujet :

"Pourquoi je ne peux pas regarder la télévision ? Ce n'est pas juste ! C'est une règle stupide. Tu me traites comme un bébé ! Laisse-moi juste regarder cette émission !"

Croyez-le ou non, dans cette seule diatribe, votre ado vous a invité à 6 arguments :

1. Un argument sur les raisons pour lesquelles il ne peut pas regarder la télévision.

2. Un argument sur les règles absurdes que vous avez établies.

3. Un argument sur l'équité.

4. Un autre argument sur la stupidité de vos règles.

5. Encore un autre argument sur le fait que vous ne lui donnez aucune liberté.

6. Et un autre argument qui vise à vous faire négocier les règles avec lui.

Voici le marché. Si vous acceptez l'une ou l'autre des six invitations à argumenter qu'il vous a été lancé, vous perdez dès que vous ouvrez la bouche.

Accepter le contre-argument ressemble à ceci :

ARGUMENT N°1

Fils : Pourquoi je ne peux pas regarder la télé ?

Vous : Parce que je l'ai dit! Tu seras fatigué pour l'école et tu ne
sortiras pas du lit, et je ne supporterai pas ça demain!

Fils: Non, je ne serai pas fatigué!

Résultat: Il vous fera mordre la poussière

ARGUMENT N°2

*Vous demandez d'éteindre la télé"

Fils : Tu dis toujours "ça" !

Vous : Je ne dis pas "ça" ! Je te laisse déjà regarder beaucoup trop la télévision. Maintenant, éteins-la !

Fils : Non !

Résultat : Vous criez, et nous avons déjà vu dans la première partie de ce guide que crier ne fonctionne pas.

ARGUMENT N°3

Fils : Ce n'est pas juste !

Vous : Je me fiche de savoir si c'est juste ou pas ! Je t'ai dit d'éteindre la télé ! Maintenant !

Fils : Se lance dans les argumentations 4 et 5.

Résultat : Vous êtes pris au piège, et il n'y a pas d'issue.

ARGUMENT N°4

Fils : C'est une règle stupide !

Vous : Vous vous lancez dans une version plus forte de ce que vous dites dans l'argument n° 2.

Résultat : Vous êtes dans une lutte de pouvoir, et votre fils sera bien meilleur que vous dans ce domaine. Il n'a rien à perdre. Et plus longtemps vous resterez là à vous disputer, plus il reste debout plus longtemps.

ARGUMENT N°5

Fils : Tu me traites comme un gamin!

Vous : Je ne te traite pas comme un gamin ! Peut-être que si tu ne te comportais pas comme un gamin, tu ne serais pas traité comme un gamin !

Résultat : Rappelez-vous ce que nous avons dit dans la première partie sur être égal à votre ado sur le plan émotionnel ? Devinez quoi ? Vous êtes dans cette situation là.

ARGUMENT N°6

Fils : Laisse-moi juste regarder cette émission !

Vous : Oh, d'accord, c'est bon ! Mais la télé s'éteint à 23 heures et c'est tout !

Résultat : Il vous a mené et a négocié avec vous après un mauvais comportement. Préparez-vous. Tu vas revivre toute cette histoire demain soir, et ce sera pire.

"Ne pas assister à la dispute" ne signifie pas céder.

Si vous cédez à la dispute, vous donnez à votre enfant le message que vous ne pensez pas ce que vous dites.

Ne pas assister à la dispute, c'est ne pas se laisser entraîner dans une lutte de pouvoir verbale, s'en tenir à ses positions et avoir un plan d'action clair si votre ado n'obéit pas.

Cela va vous sembler très étrange. En tant que parents, nous nous sentons obligés de justifier nos actions et nos décisions auprès de nos ados. C'est presque instinctif de le faire. Mais vous devez comprendre cela :

Très souvent, nous devons aller à l'encontre de notre instinct pour être efficaces en tant que parents. C'est certainement le cas lorsqu'il s'agit de disputes avec les ados.

Apprenez à votre adolescent à résoudre ses problèmes de manière appropriée... sans se disputer.

Le programme Adolescent Difficile vous apprend exactement ce qu'il faut dire et faire pour mettre fin aux comportements de défi, aux discussions, aux mensonges et autres. Vous apprendrez un moyen simple de montrer à votre ado comment résoudre ses problèmes sans se chamailler, se disputer et défier.

Et une fois que vous aurez fait cela pour votre ado, une chose étonnante se produira : Vous reprenez le contrôle de votre maison.

Nous savons que vous êtes occupé, que vous êtes stressé et que vous avez besoin d'aide maintenant. C'est pourquoi nous avons rendu le programme Adolescent Difficile facile à utiliser pour les parents, sans langage théorique. Nous utilisons une approche "faites ceci", "dites ceci", "allez droit au but", pour qu'il n'y ait pas de devinettes. Et ça marche. Nous sommes convaincus que ce programme mettra un terme aux disputes inutiles que vous avez avec votre adolescent.

Dans le dernier chapitre, nous parlerons de la manière de contrôler vos émotions lorsque votre ado vous arrache vos derniers nerfs.

ÉTAPE 5

Prendre personnellement le comportement de votre ado

Renouer le dialogue avec son ado

Avant de parler du contrôle des émotions de la parentalité, nous aimerions vous remercier d'avoir commencé à lire ce guide.

Nous espérons que vous mettrez en pratique certaines de nos suggestions. Nous espérons également que vous commencerez à reprendre le contrôle de votre maison.

Lorsque vous utilisez ces techniques, il se passe quelque chose d'encore plus important. Vous enseignez à vos ados des techniques de résolution de problèmes qui leur permettront de réussir à l'âge adulte - ce que nous souhaitons tous pour nos ados.

Prenez-vous le comportement de votre adolescent personnellement ?

Ne vous inquiétez pas. La grande majorité des parents le font. Lorsque vous surprenez votre ado dans un mensonge profond et élaboré, cela fait mal. Vous vous dites : "Comment as-tu pu me faire ça ?" Vous vous sentez trahi. Votre confiance est brisée. Pour beaucoup de parents, c'est une blessure émotionnelle profonde.

Il en va de même pour les jurons et les propos injurieux. Quand votre fils adolescent se tient dans le couloir et vous traite de "conne" (voir pire), ça vous coupe au vif.

De nombreux parents considèrent les actes de mauvaise conduite de leur ado comme une agression ou une défaite personnelle. C'est comme si l'adolescent essayait de se "venger" à un niveau très personnel. Et soyons réalistes. Parfois, votre ado essaie de vous faire du mal. Lorsque votre adolescent vous insulte, il essaie de vous blesser personnellement. La petite personne que vous avez mise au monde et que vous aimez tant vous parle maintenant plus qu'un étranger ne vous parlerait jamais. Il vous défie et vous traite comme un déchet. Il est difficile de ne pas se sentir blessé, triste et en colère.

Mais voilà le problème...

Prendre personnellement le comportement de votre adolescent est un piège. Nous devons vous en sortir. Maintenant.

Il ne fait aucun doute que la parentalité est une chose émotionnelle. Vous aimez votre ado, sinon vous n'auriez même pas lu ce guide. Mais votre attachement émotionnel à votre ado peut vous piéger et vous pousser à faire des choses très inefficaces.

Comme protéger votre adolescent des conséquences de son comportement. Par exemple, en négociant trop avec lui. Comme tolérer un langage abusif à votre égard et à l'égard d'autres membres de la famille. Comme diminuer vos attentes vis-à-vis de votre ado sur des points fondamentaux comme la responsabilité.

Vous vous souvenez quand nous vous avons dit que parfois vous devez aller à l'encontre de vos instincts pour être un parent efficace ? Eh bien, pour être le parent que votre ado a besoin que vous soyez - et pour reprendre le contrôle de votre foyer - vous devez éviter de vous enliser dans vos émotions.

Vous devez vous séparer émotionnellement du comportement de votre adolescent.

Cela ne signifie pas que vous devez vous détacher émotionnellement de votre ado. Cela signifie que vous devez gérer vos attentes en matière de comportement, de responsabilités et de conséquences au sein de la famille sans en faire une affaire d'émotion et sans le prendre personnellement.

Pensez à votre famille d'une nouvelle manière : comme une entreprise.

Pensez à votre famille comme à une entreprise. Et votre entreprise fabrique un produit : un ado qui a appris un comportement approprié et les compétences de résolution de problèmes dont il aura besoin maintenant et plus tard dans la vie.

Considérez-vous comme le chef d'entreprise de votre famille. Ne vous excusez pas. Soyez ferme et clair. Lorsque vous êtes confronté au comportement de votre ado et à l'attribution des conséquences, n'en faites pas un événement émotionnel.

Gardez une attitude professionnelle. Traitez-le de manière calme et méthodique. Par exemple, si votre ado ne fait pas ses corvées et que vous sentez les émotions monter en vous, arrêtez-vous et réfléchissez. Ce n'est pas une défaite personnelle. Traitez-le de manière ferme. Si vous ne faites pas votre travail, vous ne serez pas payé. Si votre fils ne fait pas ses corvées, cela doit lui coûter quelque chose. C'est tout. Ce n'est pas une attaque personnelle contre vous. Ce n'est pas une vendetta.

Pensez-y de cette façon : Il n'essaie pas "de vous mettre en colère". Il n'a juste pas les compétences pour gérer le problème appelé "corvées".

C'est une autre raison pour laquelle nous vous invitons à essayer le programme Adolescent Difficile. Cela rendra l'éducation de votre ado beaucoup plus claire et simple. Je vais vous montrer exactement ce qu'il faut dire et faire pour que tout se passe comme prévu et que vous repreniez le contrôle de votre foyer dès maintenant.

Vous apprendrez également des techniques qui vous aideront à éviter de vous laisser prendre par l'émotion et à apprendre à votre ado comment gérer les problèmes de manière appropriée.

Aucun diplôme de psychologie de l'ado n'est requis.

Le programme Adolescent Difficile est facile à comprendre et à utiliser. Il doit l'être. Parce que vous avez besoin d'aide et de réponses maintenant. Vous n'avez pas de temps à perdre.

Il s'agit de techniques rapides et faciles à appliquer qui ont fonctionné à maintes reprises, même avec les enfants les plus perturbés, et nous sommes convaincus à 100 % qu'elles fonctionneront aussi pour vous.

Recevoir 1H d'accompagnement gratuitement