Sélectionner une page

Comment régler un conflit entre mère et fille ? Quelles sont les raisons typiques pour lesquelles la mère et la fille ne s’entendent pas ? Pourquoi cette relation peut-elle s’avérer particulièrement difficile pour certaines ?

Il y a un moment où la relation parent/enfant est différente, c’est en quelque sorte une séparation, un rejet, une prise d’autonomie.

Il arrive alors que des tensions surviennent lorsque la fille devient adulte. Du point de vue de la mère, la transition peut aussi être difficile car elle l’oblige à renoncer à son rôle de mère, ce qui peut susciter un sentiment de frustration et une perte d’identité. Cela peut être difficile pour la mère de voir son enfant qui ne l’est plus et qui demande son indépendance « Ma fille n’est plus mon bébé… »

Les mères devraient permettre à leurs filles d’être indépendante et leur donner la permission d’être elle-même. Et la fille devrait être sa propre personne, une personne unique.Aussi, une fille peut se sentir en conflit sur le degré d’implication qu’elle attend de sa mère. 

En effet, il y a un paradoxe car la fille, d’une part veut le soutien de ses parents et d’autre part, elle veut  une autonomie, une liberté complète. Cela fait partie du processus de séparation qui couvre non seulement la séparation physique des mères et des filles, mais aussi la nécessité pour les filles de se séparer émotionnellement.

La séparation

La séparation se produit lorsque la mère et la fille se distinguent comme deux personnes différentes et ont toutes deux des identités distinctes et cela peut se produire à des étapes différentes. Des querelles et des désaccords peuvent survenir, ce qui fait partie intégrante du processus de séparation jusqu’à ce que l’acceptation et le lâcher-prise aient lieu. 

Les mères et les filles doivent s’adapter et cela peut être l’une des expériences les plus difficiles à vivre tant pour l’une que pour l’autre, (c’est souvent pour les mères que c’est le plus difficile).

J’ai créé pour les parents un accompagnement afin de les aider à Lâcher Prise. Les avantages de cet accompagnement est de prendre du recul et enfin prendre du temps pour soi et ses amis(es), avoir confiance en ses ados et être fière d’être un parent encadrant, ancrer des valeurs sur le respect, les dangers et les relations avec les autres.

Pour accéder à l’accompagnement du Lâcher Prise cliquez-ici.

La dépendance émotionnelle.

Certaines mères comptent sur leurs filles pour un soutien émotionnel, physique ou émotionnel surtout en l’absence de conjoint. 

Elles peuvent compter sur leurs filles comme appui ou confidente principale, ce qui peut laisser la fille se sentir surchargée, anxieuse et coupable. La mère peut entraîner la fille dans un type de rôle de «ange gardien» qui peut laisser la fille se sentir responsable de sa mère ou inversement.

Mères ET filles en tant qu’amies

Certaines mères et filles peuvent voir leur relation comme une amitié, mais lorsque la frontière entre elles devient trop floue, il peut en résulter un enchevêtrement, on ne sait plus qui est qui ! Dans un monde idéal, une fille adolescente formera une identité distincte de sa mère.

Elle deviendra une personne unique et découvrira ses propres besoins qui ont un sens pour elle. Si les deux manquent d’autres relations étroites, elles peuvent mettre en place une dynamique où elles s’aident mutuellement en termes de camaraderie et de soutien émotionnel et il n’y a pas de frontières. 

Le développement de la fille peut être entravé par cette dynamique car elle a du mal à vivre  la séparation qui est nécessaire pour elle deux. De plus, la mère doit établir sa propre vie; ses besoins et désirs qui sont séparés de sa fille.

Mauvaises limites

Dans certains cas, les mères peuvent avoir du mal à faire confiance aux décisions et aux choix de leur fille à mesure qu’elles deviennent adultes, ce qui peut se manifester par des jugements, des critiques ou des conflits, intentionnels ou non. 
Cela peut provenir d’angoisse de la mère et la volonté «d’aider» ou «de sauver» leurs filles mais qui peut être ressentie comme une impuissance et envoie un message subliminal de «je ne pense pas que tu sois capable », ce qui peut provoquer de la colère et de la frustration.

Désapprobation du conjoint

Parfois, les mères peuvent désapprouver le choix de leur fille comme leur partenaire ou conjoint. Les mères ne doivent pas avoir la possibilité de choisir les relations de leurs filles ni avoir un jugement sur son partenaire. La motivation derrière cela est peut-être la peur que la mère perde sa fille et ainsi être  abandonnée, ou dans certains cas, cela peut être de la jalousie. Il est important de respecter les choix d’adulte de votre fille.

Favoritisme

Dans le cas de familles nombreuses, les frères et sœurs se voient attribuer des différences dans la petite enfance. Ces rôles tels que chouchou et bouc émissaire peuvent continuer à l’âge adulte, ce qui peut conduire à la colère et au ressentiment entre la mère et la fille et aussi entre les frères et sœurs. Les filles adultes peuvent seulement prendre conscience du déséquilibre plus tard dans la vie, ce qui peut entraîner des frictions entre la mère et la fille.

Certaines des raisons de ces types de problèmes sont généralement le fossé générationnel entre les mères et les filles et le rôle des femmes dans la société. 
Historiquement, on s’attendait à ce que la fille suive simplement les traces de sa mère, mais ce n’est plus le cas. Les mères peuvent penser qu’elles ont été privées dans certains domaines de leur vie lorsqu’elles voient leurs filles vivre une vie «différente» et plus riche, ce qui peut causer de la tristesse et peut-être de la colère et de la jalousie.

En outre, les attentes sociétales des femmes changent de nos jours, les femmes ont une voix forte et travaillent à titre professionnel. Elles gèrent à la fois le travail et le rôle de la mère. Il y a un changement dans le rôle des femmes dans la société aujourd’hui et cela peut provoquer un conflit dans la relation mère-fille.

Pourquoi cela peut-il s’avérer particulièrement difficile pour certains?

Comment regler un conflit entre mere fille

Chagrin et perte de la relation mère-fille

Notre mère est la première personne avec laquelle nous entrons en contact. Avant même la naissance, dans l’utérus, la mère se lie émotionnellement avec sa fille.
 Notre relation avec notre mère fournit le modèle pour toutes les relations futures dans nos vies, elle est donc d’une importance et d’une signification vitales. 
Nous sommes psychologiquement conditionnés à vouloir instinctivement être proches de notre mère et gagner son approbation. S’il y a des ruptures dans la relation causant des manques de communication et des conflits non résolus, cela peut causer d’énormes chagrins et pertes pour les deux parties impliquées.

Créer une division dans la famille et provoquer l’isolement ou la solitude

Parfois, à la suite d’une relation mère-fille difficile, cela peut entraîner une scission ou un fossé au sein de l’unité familiale, ce qui conduit l’une des parties à s’isoler ou à s’éloigner des autres membres de la famille. Cela peut provoquer des sentiments douloureux de tristesse et de solitude pour toutes les parties. 

Parfois, des triangles peuvent se former dans des familles où la relation mère-fille devient tendue et une des deux femmes fait appel à un tiers pour chercher du soutien ou stabiliser la relation. Cette triangulation peut être saine lorsqu’un tiers peut être requis pour aider à résoudre le conflit, mais elle peut devenir malsaine lorsqu’il y a un stress excessif sur toutes les personnes impliquées et que la résolution du problème est compliquée.

Perte de l’unité familiale et des relations fraternelles

Les relations mère-fille compliquées peuvent affecter par inadvertance les relations avec les autres frères et sœurs en raison de la tension. Cela perturbe la cellule familiale et peut avoir des effets négatifs sur les relations avec les frères et sœurs, ce qui est une perte énorme.

Colère

La séparation de la relation mère-fille peut susciter des sentiments de colère et de déception. 
Si le processus de séparation n’a pas été correctement achevé ou si l’une des parties est nourrit d’un ressentiment, alors des sentiments de colère peuvent survenir pour les deux. Reconnaissez que c’est une réponse normale à la déception et à la perte, il est donc normal de ressentir cela.

Comment une personne devrait-elle faire face si elle est :

1) séparée de sa mère, 

2) dans une relation instable avec sa mère?

1) Comment faire face si vous êtes dans une relation séparée avec votre maman

La connexion peut être extrêmement difficile et douloureuse pour la mère et la fille car il y a une distance et un vide entre elles.

Cherchez de l’aide professionnelle

Obtenir le soutien d’un thérapeute de confiance peut aider à acquérir une perspective et une clarté sur les difficultés qui peuvent être présentes. Il n’est jamais trop tard pour réparer une relation, et si c’est quelque chose que vous voulez ou non, une thérapie peut vous aider. Parfois, la thérapie familiale peut être utile, c’est-à-dire si les deux parties y sont ouvertes. Même si votre mère ou votre fille est décédée, la thérapie peut apporter certains avantages quant aux raisons pour lesquelles les problèmes sont survenus, pour guérir et trouver la paix.

Faire le deuil

Si vous pensez que vous ne pouvez pas maintenir une relation avec votre mère ou votre fille, il est important de le reconnaître et de faire le deuil. La perte d’une relation mère/fille est l’un des événements les plus douloureux de toute une vie, donc si vous sentez qu’il n’y a pas de réconciliation, le deuil de cette perte peut être extrêmement guérissant pour vous.

Arrêtez de vous EN VOULOIR

La mauvaise relation peut vous faire ressentir de la honte, de la culpabilité et de l’impuissance. Toutes les relations mère-fille ne sont pas parfaites et il y a généralement des hauts et des bas dans les relations entre les différences et les points de vue. Ne vous blâmez que dans les cas où vous vous sentez blessé, et sinon prenez du recul.

Cultivez des relations de soutien

Le lien social et la construction d’un sentiment de communauté sont impératifs. Trouver des amis et des relations qui vous nourrissent et vous soutiennent est vraiment important. Les relations positives ont des avantages pour la santé, le bonheur et le bien-être, il est donc essentiel de les rechercher.

Concentrez-vous sur la façon dont vous pouvez créer votre propre vie

Trouvez des intérêts et des passe-temps qui vous apportent de la joie afin que vous puissiez vous concentrer sur d’autres aspects de votre vie en plus de la famille. Vous avez le droit d’avoir une vie et d’être heureuse, alors essayez d’apprendre à compter sur d’autres choses dans la vie pour l’épanouissement émotionnel et l’amour.

2) Comment faire face si vous êtes dans une relation instable avec votre maman?

Donnez-vous la permission de prendre soin de vos propres besoins en premier

Se donner la permission de croire que c’est la première étape pour faire des choix personnels  et continuez votre chemin de vie. «Avant d’aider les autres, mettez toujours votre masque à oxygène en premier.»Commencez à dire non aux autres et oui à vous-même. Prendre soin de soi n’est pas égoïste et cela vous aide à passer de l’existant à la vie et cela vous permet d’être plus authentique en consacrant du temps à vous-même.

Établissez des limites fermes

Les limites sont essentielles dans toute relation Ces limites, ce sont les limites que nous fixons dans les relations pour nous assurer qu’elles sont mutuellement respectueuses, solidaires et attentionnées. Cherchez des façons dont vous pouvez avoir une belle relation avec votre mère ou votre fille, que ce soit un appel téléphonique hebdomadaire, un déjeuner ou tout bon moment. Lorsque votre relation est instable, il peut être nécessaire de limiter le temps que vous passez ensemble pour permettre à chacun de respirer.

Reconnaissez votre colère

Votre colère est là pour une raison, et c’est le signe qu’une frontière a été franchie. Dans la société d’aujourd’hui, la colère peut être perçue comme une émotion négative, mais elle peut être un outil très puissant pour nous donner des informations lorsque quelque chose ne va pas. Peut-être cherchez-vous des moyens de libérer votre colère en faisant de l’exercice, en criant ou en écrivant sur votre un journal intime. Ceux-ci peuvent être des moyens vraiment efficaces de libérer la colère refoulée ou réprimée.

Soyez sélectif sur ce que vous partagez

Si vous savez que certains sujets sont des «déclencheurs», essayez de les éviter dans la conversation. Gardez la conversation légère et précise. Si vous sentez que vous êtes agacée, vous pouvez mettre fin à la conversation et reprendre à une date ultérieure. La clé ici est de vous valoriser vous-même et de ne pas accepter un comportement dégradant ou inapproprié ou d’être entraîné dans une ancienne dynamique familiale.

Communiquez ouvertement

Les fondements de toute relation reposent sur la confiance, la transparence et une communication claire. Vous ne pouvez pas contrôler la façon dont l’autre personne va répondre ou réagir, mais vous pouvez contrôler comment vous le faites. Vous exprimer ouvertement peut créer des canaux de communication clairs et directs et éviter tout malentendu sur toute la ligne. Dans un sens, vous modélisez à l’autre personne comment vous communiquez et c’est très libérateur, bien que parfois effrayant de communiquer depuis un lieu authentique.

Soyez authentique

Il est normal de dire non à une demande, une faveur ou une demande. En fin de compte, en tant qu’adultes, nous avons le droit de faire nos propres choix et décisions et NON est une phrase complète qui ne nécessite aucune explication. Vous n’êtes pas obligé de faire quoi que ce soit ou d’être là où vous ne voulez pas être, alors déterminer ce que vous voulez et quels sont vos besoins est essentiel pour prendre soin de vous.

Écoutez-vous

Vos sentiments et vos émotions sont essentiellement votre feuille de route dans la façon dont vous prenez des décisions. Si quelque chose ne va pas, alors dites vous que ce n’est probablement pas le cas. Apprenez à faire confiance à votre instinct pour vous aider à prendre des décisions et à faire des choix.

Gérer les attentes

Cela vaut la peine de vérifier par vous-même vos attentes envers votre mère ou votre fille. Sont-ils irréalistes ou trop élevés? Ou vos besoins ne sont-ils pas satisfaits? Cela peut parfois apporter une grande clarté sur ce que nous attendons réellement de notre mère ou de notre fille et si nous en demandons trop ou pas assez. De manière générale, nos attentes proviennent généralement de nos propres besoins d’amour et d’attention qui n’ont satisfaits pendant l’enfance et il est utile de se demander si nous comptons toujours sur notre mère ou notre fille pour nos propres besoins émotionnels. Trouver un thérapeute approprié peut aider à découvrir certains de ces besoins non satisfaits et comment y répondre.

Soyez dans l’acceptation

Le changement peut être vu comme un défi et une opportunité – à mesure qu’une personne grandit et change, il changera la dynamique de la relation. Ce processus peut être extrêmement difficile car l’autre est poussé à s’adapter au changement ou à rester le même. De même, le changement peut catalyser une relation à un niveau différent d’une manière plus positive. Cela dépend vraiment des personnes qui sont dans la relation. Le changement est difficile car il crée un sentiment d’inconnu qui peut être effrayant pour la plupart. Parfois, les relations peuvent être comme des vagues et c’est la façon dont nous surfons sur ces changements qui compte. Accepter que votre relation soit telle qu’elle est. Il faut aussi accepter qu’elle ne soit pas parfaite ou peut-être «assez bonne».

Pour aller plus loin

Comme je le disais en haut j’ai créé un programme spécial pour les parents d’ados afin de Lâcher Prise.

VOICI CE QUE CETTE MÉTHODE VOUS PERMETTRA DE FAIRE AU QUOTIDIEN :

  • Devenir un parent encadrant, ni trop laxiste, ni trop autoritaire
  • Leur laisser de l’autonomie tout en leur accordant un maximum de confiance
  • Ne plus stresser, avoir la boule au ventre et apprécier des moments à nous
  • Ne plus culpabiliser par rapport aux autres
  • Avoir le sentiment d’être un bon parent
  • Instaurer un climat de confiance avec vos ados
  • Et plein d’autres choses…

Pour connaître en détail le programme du lâcher prise cliquez-ci