Sélectionner une page

Comment parler à un ado en crise ?

Pour les ados, le monde change rapidement. Ils tombent amoureux pour la première fois, leur corps change de façon inattendue, ils ont le cœur brisé, ils sont victimes de moqueries et d’une foule de nouveaux problèmes qui surgissent avec l’âge. En tant que parent, vous vous souvenez de ces expériences, mais vous savez aussi que la vie devient plus facile à gérer avec le temps, et vous voulez être là pour vos ados lorsqu’ils traversent ces nouveaux changements.

En même temps, votre ado peut commencer à se rebeller. Qu’ils passent des heures sur les réseaux sociaux ou qu’ils envoient des SMS à leurs amis, vos ados peuvent commencer à vous mettre à l’écart. Heureusement, il existe des moyens de lever ces barrières et de nouer des liens avec vos ados. En créant une relation de confiance avec vos ados, vous les aiderez à enlever leurs carapaces afin que vous puissiez être là pour eux lorsqu’ils ont vraiment besoin de vous. Voici huit conseils pour savoir comment parler à un ado en crise.

Comment parler à un ado en crise

Intéressez-vous à leurs intérêts

Intéressez-vous aux intérêts de vos ados, qu’il s’agisse d’escalade ou de romans de science-fiction. La musique est particulièrement importante, car les ados ont tendance à écouter de la musique plus souvent qu’ils ne regardent la télévision. La musique vous donne également une meilleure idée de la culture dans laquelle vos ados grandissent. Les ados commencent à explorer de nouvelles formes d’auto-identification,et il est important de les soutenir lorsqu’ils testent de nouvelles choses. S’intéresser à leurs intérêts vous donne aussi des sujets de discussion si vous avez des difficultés à communiquer.

N’oubliez pas que vous n’avez pas à aimer ou à prétendre aimer l’activité, le sport, le film ou la musique que votre ado aime. L’essentiel est de montrer de l’intérêt pour que vos ados se sentent à l’aise d’en parler avec vous. S’ils peuvent parler de leurs centres d’intérêt, ils se sentiront peut-être mieux s’ils viennent vous voir avec d’autres questions, problèmes ou préoccupations à l’avenir.

Créer plus de temps en famille

Trouvez du temps dans la journée pour vous asseoir et discuter en famille. Elles ne doivent pas être formelles. Créez plutôt des occasions pour vous et vos ados de communiquer plus naturellement, par exemple en prenant votre petit-déjeuner ensemble ou en planifiant des heures de collation en semaine qui vous obligent à vous réunir. Au début, vous vous sentirez peut-être obligé et mal à l’aise, mais avec le temps, vous pourrez vous détendre et profiter de la compagnie de l’autre sans la pression d’un emploi du temps chargé. Par exemple avec mes ados, nous prenions le petit déjeuner ensemble le repas du midi ainsi que le dîner. Nous avions également la chance de manger ensemble le midi même durant les périodes scolaires. Ce n’est pas possible pour tout le monde, c’est pourquoi il est important de prendre des repas en famille. Et évidemment en évitant toutes distractions, téléphone et télé.

Les ados préfèrent peut-être mieux les conversations en tête-à-tête, mais le fait de prendre les repas ensemble tend à encourager une conversation plus naturelle. Vous pouvez également trouver d’autres moyens de réunir toute la famille. Faites des balades, ou comme moi allez promener le chien avec mes ados, pratiquez une activité de loisir ensemble ou essayez de nouveaux sports en famille. Le fait de passer du temps à l’extérieur favorisera les conversations et, en prime, vous bénéficierez tous d’un exercice physique régulier.

Attention aux sujets qui fâchent

Les ados détestent être confrontés directement, en particulier aux problèmes ou aux craintes qu’ils peuvent éprouver. En tant que parent, vous devez adopter une approche proactive pour obtenir des informations sans intimider vos ados pour qu’ils vous excluent. Au lieu de les questionner ou de les interroger sur leur journée lorsqu’ils rentrent de l’école, invitez-les à vous parler de la journée en général. Gardez la conversation informelle. Mieux encore, faites référence aux émissions de télévision, aux films ou à la musique qu’ils connaissent. Cela vous donnera des points de discussion sans que la conversation ne se transforme en séance de questions/réponses.

Vos ados se font leurs propres idées sur des sujets difficiles, comme ce qui est socialement acceptable ou bien, où se situe la limite de certains comportements. Lorsque vous discutez de la culture pop et de leur vie sociale, soyez attentif aux indices qui pourraient les amener à laisser des indices sur certains problèmes ou préoccupations. Apprenez à savoir quand vous devez arrêter d’insister et quand vous devez continuer à insister pour obtenir plus d’informations.

Profitez au maximum des routines quotidiennes

Vous ne pouvez pas éviter certaines tâches, comme le trajet entre l’école et la maison, la liste des choses à faire ou les achats de vêtements et de fournitures scolaires. Cependant, vous pouvez tirer le meilleur parti de votre temps même si l’activité est une corvée. Voici quelques exemples :

  • Conduire : Il n’y a rien de plus stressant que d’apprendre la conduite à votre ado, mais la conduite ouvre de nouvelles possibilités de conversation. Parlez des règles de la route, de ce qu’ils ressentent lorsque quelqu’un leur coupe la route ou des différents types de véhicules que vous croiser.
  • Sur la route : Comme vous ne pouvez pas vous regarder lorsque l’un de vous conduit, le fait d’être dans la voiture peut inciter certains ado à baisser leur garde et à s’ouvrir sur des sujets sensibles. Laissez la conversation se dérouler naturellement, et saisissez l’occasion de discuter de sujets plus personnels lorsqu’ils se présentent.
  • Les tâches quotidiennes : Personne n’aime récurer la salle de bain ou débarrasser le lave-vaisselle, alors ajoutez des défis supplémentaires à la liste des tâches quotidiennes pour la rendre plus amusante. Vous pourriez faire une course avec votre ado pour terminer une pièce, le prix étant que le gagnant peut décider du repas du soir.
  • Faire du shopping : Les adolescents ont tendance à être préoccupés par ce qu’ils portent, alors profitez de l’occasion pour explorer l’opinion de vos ados sur l’image du corps. Que vous ayez un fils ou une fille, il est important de discuter de l’image physique et de la manière dont la publicité peut déformer la vérité.

Les ados sont particulièrement réticents à faire des choses qui les empêchent de profiter de leur temps libre. Utilisez ces activités incontournables à votre avantage et apprenez à mieux connaître vos ados. Parfois, faire des tâches banales, comme nettoyer le frigo ou essayer un jean, peut lever le blocage mental qui empêche vos adolescents de parler de leur vie.

Donnez l’exemple

Si vous avez du mal à parler à un ado en crise, donnez l’exemple. Parlez de votre journée, de la façon dont vous avez géré différentes situations et de ce que vous espériez accomplir. Le cas échéant, parlez de vos propres expériences en tant qu’adolescent. Les enfants ont besoin de voir leurs parents pour les personnes qu’ils sont, alors n’ayez pas peur de parler de sujets difficiles. Vous n’avez pas besoin de leur donner tous les détails sombres de votre jeune vie, mais vous devez être honnête lorsque vous parlez de sujets difficiles, notamment le sexe, la consommation de drogue ou d’alcool et le harcèlement. Si vos ados peuvent vous faire confiance pour être honnêtes, ils peuvent vous confier leurs propres problèmes.

Écoutez, peu importe ce qui se passe

La journée a peut-être été longue et vous avez besoin de vous détendre, mais si votre ado vient vous voir avec un problème ou une préoccupation, prenez le temps de l’écouter. Mettez de côté votre propre stress pour l’instant, et faites attention à ce que votre ado vous dit. Lorsque les ados recherchent délibérément votre attention, il est essentiel d’être là pour eux. Il se peut qu’ils aient besoin de conseils, qu’ils aient des difficultés en maths ou qu’ils aient simplement besoin de se libérer de certaines angoisses concernant une relation auprès d’une personne de confiance.

Si vous êtes là pour eux quand ils ont besoin de vous, ils pourront venir vous voir pour toutes sortes de problèmes. Ne laissez pas vos propres problèmes vous empêcher d’établir des relations avec vos ados. S’ils ne peuvent pas vous faire confiance ou s’ils n’ont pas l’impression que vous les écoutez vraiment, ils peuvent chercher du réconfort auprès d’autres sources. Les amies, la drogue, l’alcool, la cigarette.

Soyez compréhensif

Une communication efficace commence par la compréhension. Vos ados verront s’ils vous voient comme une personne qui se contente de vous faire la leçon, de vous donner des conseils ou de vous faire des suggestions. Au lieu de vous précipiter, laissez vos enfants parler et écoutez vraiment ce qu’ils ont à dire. Évitez :

  • Les moqueries: Vous pouvez utiliser l’humour pour dissiper les tensions, mais certains sujets nécessitent une approche sérieuse. La plaisanterie rabaisse l’expérience, faisant croire aux ados que vous vous moquez de leurs problèmes.
  • Donner des leçons : Personne ne veut recevoir de leçon, encore moins les adolescents. Laissez-leur de la place avant de parler de vos propres opinions.
  • Interrompre : Laissez vos ados finir ce qu’ils ont à dire avant de les interrompre avec vos propres opinions ou pensées.
  • Juger : Les sujets difficiles, comme l’alcool et le sexe, nécessitent des discussions plus longues, mais avant de juger vos adolescents, soyez patient. Écoutez ce qu’ils ont à dire, et montrez leur respect.

Donnez-leur un coup de main

Vos ados grandissent peut-être, mais vous pouvez toujours les aider à mener leurs expériences. Faites une liste des avantages et des inconvénients, et veillez à encourager vos ados à trouver eux-mêmes de bonnes solutions. En encourageant un esprit proactif chez vos ados, vous pouvez les aider à réfléchir de manière plus critique à la manière de résoudre les situations difficiles.

En conclusion

Enfin, pour savoir comment parler à un ado en crise, n’abandonnez pas quand les choses se compliquent. Vos ados ont besoin de vous, même s’ils ne l’admettent pas, et être là pour eux, même en silence, leur montrera à quel point vous vous souciez d’eux. En tant que parent, vous avez le droit de fixer des limites et d’attendre de vos ados qu’ils les respectent.

Toutefois, il est important de créer un lien de confiance avec vos ados afin qu’ils se sentent à l’aise de venir vous demander conseil. Si vous les écoutez vraiment, vous pourrez leur offrir votre soutien et vos conseils sans paraître autoritaire et abusif.

Pour aller plus loin, j’ai créé un accompagnement complet pour apprendre à parler à un ado en crise. Cliquez-ici pour avoir accès à l’accompagnement offert.