Sélectionner une page

Bonjour les parents d’ados, bonjour les ados, c’est Philippe VISSET aujourd’hui qui te parle et aujourd’hui, je vais te parler de créer du lien avec son ado. Je vais te donner 5 points là-dessus. Il s’agit de de maintenir une bonne relation avec ton ado et on va apprendre comment maintenir une bonne communication.
Donc je vais te dire comment aider nos ados lorsqu’ils traversent cette période de l’adolescence, une période sensible.

Les ados ont besoin de passer du temps avec leur amis, sans les parents

1. Avoir de l’empathie

Donc la première des choses, c’est d’avoir de l’empathie, lui montrer tout notre amour. Le fait d’aller vers lui et de discuter va lui faire passer des messages. En effet, tu vas lui faire passer de bonnes valeurs.

Donc quand tu es avec lui, pas besoin de lui faire des leçons de morale ou de le critiquer parce qu’il se sent toujours coupable, il se sentira même déçu de ton comportement.

C’est pour ça qu’il faut toujours parler non pas en lui disant « tu as fait ci » ou « tu as fait ça », chaque fois tu le dis, il vaut mieux prononcer le « je sais que tu as besoin de temps pour toi et j’aimerais qu’on parle ensemble.

Je sais que tu es souvent avec tes amis, mais j’aimerais qu’on passe un petit peu de temps ensemble donc il faut qu’on essaie de trouver un petit peu de temps pour qu’on puisse parler ensemble, pour qu’on puisse se voir. Qu’est-ce que tu en penses ? Qu’est-ce que tu en dis de ça ? ».

Donc voilà, on parle vraiment au niveau du « je » et le message passe super bien. Il faut donc arrêter de dire « tu es toujours avec tes copains, tu es toujours sur ton téléphone ». C’est un ton plus accusateur que de parler de ses propres émotions et de parler sur le « je ».

2. Mettre ses points positifs en valeur

La deuxième chose qu’il va falloir faire, c’est de mettre ses points positifs en valeur parce qu’il est toujours plus facile de toujours voir le positif que le négatif.

On exprime souvent les erreurs, les choses qu’il n’a pas bien faites plutôt que celles qu’il a bien faites. Notre cerveau est programmé comme ça et c’est par rapport à notre éducation où on met plus en avant les erreurs que les réussites.

Les neurosciences nous démontrent qu’il faut plus d’entrainement pour voir le positif que le négatif donc on a souvent tendance à voir notre ado par ce qu’il ne fait pas ou ne fait pas bien avant tout ses points positifs qu’il ait fait ou qu’il fait. Donc qu’est-ce que ça fait chez ton ado ? ça lui amène un manque de confiance en lui ou un manque d’estime et ça le rabaisse et ce n’est vraiment pas bon pour son développement.

Donc les mots sont vachement importants et les gestes également. On appelle ça la communication non verbale. Ça peut être des gestes, mais également des grimaces au niveau de ton visage donc tu ne vois pas forcément ça, mais ton ado les ressent et les perçois donc il faut vraiment faire attention à ça et comment tu peux faire pour inverser la chose ?

Il faut mettre l’accent sur ce qu’il accomplit de bien. Même si ce sont des petites choses, il faut que tu mettes l’accent dessus. Il faut aussi que toi, tu acceptes que ton ado ne soit pas parfait. Ton ado ne le sera jamais et toi, en tant que parent, tu n’es pas parfait et tu ne le seras jamais.

Apprendre à l’accepter

De plus, il faut aussi accepter que ton ado ne sache pas faire certaines choses. Moi j’en ai un, il n’est vraiment pas doué de ses mains. Il a dû mal. À chaque fois qu’il fait quelque chose, soit il a du mal, soit il casse, c’est comme ça, il faut l’accepter. Par contre s’il doit écrire, faire une rédaction, il est super bon.

Chacun à ses qualités et ses défauts et c’est les qualités qu’il faut mettre en avant.

3. Connaître les forces et les qualités de son ado

Donc là, j’en viens au 3ème point, c’est connaître les forces et les qualités de ton ado.

À partir du moment où tu connais ses forces et ses qualités, c’est génial parce que c’est là-dessus qu’il faut insister. Et toi, à ton niveau, en tant que parent, tu dois lâcher prise donc il faut que tu lâches prise au niveau de ton ado. Il faut arrêter de faire le parent hélicoptère.

J’ai fait une formation là-dessus donc tu vas sur gerermonado.fr j’ai fait une formation sur le lâcher prise. Une formation qui marche super bien et qui te donne toutes les astuces pour lâcher prise et faire en sorte que ton ado soit mieux dans sa peau et puis toi-même, tu seras en meilleure santé parce que tu seras moins inquiète et tout ira mieux.

Il faut aussi exprimer nos émotions parce que c’est pareil, on est dans une éducation où il ne faut pas exprimer nos émotions, où on a du mal à les exprimer donc à chaque fois qu’il fait des choses, exprime tes sentiments. Tu peux dire « tu as fait un gâteau, j’adore, il est super bon ». Ou tu peux aussi regarder ton ado avec un super sourire qui brille parce qu’il va le ressentir.

Ou lui dire carrément « je suis content qu’on passe un moment ensemble, qu’on fasse des choses ensemble. Moi, j’adore, je suis super content ».

La plupart du temps on garde nos sentiments pour nous, mais exprimons-les parce que ça nourrit nos ados donc il ne faut surtout pas les garder pour nous, mais les exprimer à nos ados.

4. Choisir les bons moments

Le 4ème point que je vois avec toi, c’est qu’il faut choisir les moments opportuns pour être avec son ado et faire des choses avec son ado. Donc il faut s’intéresser à ce qu’il fait, s’intéresser à ce qu’il aime, s’intéresser à ses passions sans non plus être sur le dos de son ado.

Il faut aussi lui laisser de la liberté parce que l’ado, c’est aussi un synonyme d’indépendance. Ton ado recherche l’indépendance donc il faut le laisser prendre ses décisions, le laisser faire ses propres choix. Après, toi, tu peux en parler avec lui, l’aiguiller s’il a fait une erreur ou autre, mais le laisser se prendre en main.

Moi, plusieurs fois, j’ai voulu avoir une conversation avec mon ado, mais à chaque fois que je ne lui ai pas demandé s’il était disponible, que je ne lui ai pas demandé si c’était le bon moment, alors la communication ne passait pas. Donc il faut vraiment prendre le temps et discuter avec lui, mais en s’assurant que c’est le bon moment et pour lui et pour nous.

Donc ça pourrait être « je voudrais qu’on discute sur tel ou tel sujet ». Ou « tiens, j’aimerais qu’on discute de ça, est-ce que tu es disponible ? » ou « dis-moi quand tu seras disponible et on en discute ».

Et il va déjà se préparer psychologiquement parce que tu lui as donné le sujet de la discussion et il va se dire « je vais discuter de ça avec ma mère ou mon père et donc je me prépare à ce que je vais pouvoir dire » et la discussion sera beaucoup plus facile et l’échange meilleur entre toi et ton ado et ce sera vraiment super sympa.

5. Passer du temps et profiter de ce temps passé

Le 5ème et dernier point, c’est de passer du temps avec lui et profiter un petit peu de ce qu’il est et de ce qu’il fait.

Tu as dû t’en apercevoir et moi, je m’en suis aperçu, le temps que je passe avec mes ados s’est divisé par 2, par 4, même par 5, par 6 parce que ton ado a besoin d’indépendance. Il a besoin d’aller voir également ses copains et ses copines. Il a peut-être un petit copain ou une petite copine et là, bien évidemment, il passera beaucoup plus avec son copain ou sa copine qu’avec toi.

Et même, il passera tout son temps avec son copain ou sa copine plutôt qu’avec toi, c’est quelque chose de normal. S’il passe tout son temps avec toi, dis-toi que ce n’est pas normal du tout. Par contre, essaye de créer des moments ensemble.

Alors c’est facile parce qu’il y a des moments où il aura besoin de toi, notamment pour acheter des fringues. Profite de ce moment-là pour aller en sa compagnie faire les boutiques, faire les magasins et là, ce sera sympa. Il faut prendre ce moment-là comme un moment de plaisir où vous allez prendre du bon temps, où vous allez discuter, où vous allez rire et non pas que ce soit un conflit.

Donc tu peux lui demander « qu’est-ce qui te ferait plaisir aujourd’hui ? » ou « veux-tu m’accompagner ? » ou « veux-tu que je t’accompagne quelque part ? ». Dis-lui « j’ai du temps libre pour toi donc profites-en pour venir, on y va ! ».

Les moments ensemble

Il y a aussi un moment que tu peux passer avec ton ado et c’est un moment qui est sympa, c’est lors de la conduite accompagnée. C’est quelque chose que je vous recommande fortement pour plusieurs raisons :

  • Tu vas lui transmettre un petit peu ta façon de conduire. Je n’espère pas que tes défauts, ta bonne façon de conduire et ça va être un échange très sympa ;
  • Lorsqu’il aura son permis, tu sauras comment il conduit parce que tu l’auras vu conduire pendant de nombreuses heures et le jour où il va partir seul, tu es complétement serein parce que tu sais qu’il ne va pas faire le fou, qu’il a des qualités de conduite et ça, c’est génial.

Ce sont les moments que tu dois passer avec lui, les TEF. Ça, c’est dans l’éducation positive, les Temps d’échanges en famille. Donc ça, tu crées un moement, à la rigueur toutes les semaines, le vendredi soir, avant de manger, de 18 h à 19 h, on se retrouve en famille dans le salon.

Les repas en famille sans téléphone portable est essentiel

Le repas

A la rigueur, on se prépare un petit apéro, des cacahuètes, des chips et puis ice tea et coca cola et là, vous discutez de tout, de la semaine, mais aussi bien de ce qui n’a pas été dans la semaine. S’il y en a un qui a fait plus de choses que d’autres.

Il y en a un qui dit « oui, moi j’ai débarrassé plus que les autres alors est-ce qu’on peut remettre un équilibre ? ». Donc c’est ça le temps d’échange en famille.

Ça peut également être des idées de sorties donc on note ça sur un petit cahier, toutes les idées de sorties que chacun aimerait et après on les programmes. Donc ça, c’est super sympa parce que tout le monde participe à la vie de la famille et ça crée vraiment du lien et ça partage les passions de tout le monde.

Tu peux également accompagner ton ado à des sorties s’il fait du sport, de la musique. Donc moi je vois que mon ado adore faire du vélo ou courir, on fait du vélo ensemble.

Si ton ado refuse de passer du temps avec toi, c’est normal. Ne panique pas, il faut accepter que ton ado a d’autres préoccupations que celles que tu as à la maison et qui sont, je le sais, importantes à tes yeux en tant que parents.

Mais ton ado à d’autres préoccupations, comme je le disais, les premiers amours. Donc là, ce n’est pas toi qui vas le faire pour lui de toute façon donc c’est lui qui va chercher ses premiers amours et tu n’y peux rien. Il faut le laisser faire.

Donc même si tu penses que ton ado ne vient plus vers toi et est beaucoup absent, il faut que tu saches que ton ado sait que tu seras toujours là et que s’il en a besoin, il viendra toujours te voir. Donc tu es de toute façon le lien le plus fort qu’il puisse avoir parce que les parents seront toujours là. S’il a besoin, la première personne qu’il pourra appeler et qui répondra présent, ce sera toi.

Donc la distance qu’il y a entre toi et lui, c’est comme ça, ne fais pas la tête parce que tu vois moins ton ado. Par contre, il est super important de prendre le repas ensemble, le repas du soir qu’il soit pris en famille, tous ensemble, le téléphone portable sans être dans la main ni à côté de l’assiette, mais qu’il y ait un bel échange.

Le repas en France, c’est vraiment de la convivialité. On avait reçu une américaine à la maison qui trouvait que manger ensemble, c’était génial et qu’elle ne connaissait pas ça au États-Unis et c’était un point positif qu’elle trouvait en France. Qu’on puisse tous prendre le repas ensemble et pas chacun dans son coin au coin du bar où chacun va chercher un bout dans le frigo et chacun mange à n’importe quelle heure.

Là, c’est vraiment un temps en famille où on mange ensemble et c’est vraiment de la convivialité, de l’échange, on est tous ensemble et on apprécie vraiment ces moments-là.

Conclusion

Donc pour ta famille, à chacun à trouver comment organiser son temps. Le plus important n’est pas la quantité, c’est la qualité. Il faut que les échanges que tu as avec tes ados soient des échanges de qualité. Que ce soit des échanges positifs, où tu rigoles et c’est vraiment à mettre en place.

Donc moi, je vous souhaite plein de moment de communication, des moments d’activités, des moments d’échanges car c’est très important.

Si tu veux en savoir plus, tu vas sur mon blog gerermonado.fr ou tu vas sur ma chaîne YouTube, Philippe VISSET.

En tout cas, je te souhaite encore une belle journée et je te dis à très bientôt dans un nouvel article.

Pour aller plus loin, cliquez-ici pour rejoindre le programme offert pour apprendre comment gérer un adolescent difficile

Choisissez l'un des boutons de communication ci-dessous pour discuter avec moi.

Philippe