Argent de poche ado : Enseigner aux adolescents l’éducation financière

Les adolescents sont des créatures coûteuses. En plus de leurs frais de scolarité, ils s’inscrivent parfois à une activité extrascolaire coûteuse (faire un instrument de musique, un sport) ils mangent de manière assez impressionnante et suffisamment pour quatre personnes, nécessitant de nouveaux vêtements tous les deux jours…. Qu’il s’agisse d’une commande Mcdo ou de billets de transports publics, les adolescents sont sans doute l’un des trous les plus profonds dans les poches des parents.

À mesure que votre adolescent grandit, il est important, à la fois pour son développement et pour sa propre sécurité financière, que les restrictions soient appliquées et que les compétences en gestion d’argent soient enseignées dans le but de préparer le futur adulte aux réalités du monde réel. 

Gestion de l’argent

Bien que leurs comportements contrecarrent probablement le vôtre à ce stade de votre vie, il est probable que votre adolescent se transformera en une petite réplique de vous-même. Votre adolescent apprendra en observant comment vous à gérer l’argent. Il est donc important que vous modélisiez maintenant des attitudes et des comportements responsables.

Commencez par verbaliser vos messages. Fixez-vous des objectifs et faites-les entendre dans votre foyer. Discutez ouvertement de vos revenus, dans quels catégories ils sont distribués. Il est important que votre adolescent comprenne comment votre argent est gagné et où il va.

Parlez à votre adolescent des décisions que vous prenez. Lorsque vous faites les magasins, par exemple, vérifiez les prix et discutez avec votre enfant des raisons pour lesquelles vous n’achetez pas le premier article que vous voyez.

Astuce : Pendant que vous êtes en route vers les magasins, demandez à votre adolescent de faire une liste de courses sur son téléphone. Une liste de courses introduit une direction, freinant le désir de faire des achats impulsifs.

Le bon âge

Nous voulons tous faire tout ce que nous pouvons pour nos enfants, cependant, parfois leurs demandes sont tout simplement trop extravagantes pour nos modestes salaires.

Ce n’est pas parce que les yo-yos, osselets et les billes ne sont plus à la mode, et que le meilleur ami de votre adolescent possède un hoverboard, que vous ne devez pas souscrire une deuxième hypothèque pour que votre adolescent puisse s’intégrer à l’école. 

Il est important, dans un âge de plus en plus éligible, de ne pas abuser de nos adolescents et de jouer dans l’attitude «mais tous mes amis en ont un».

N’oubliez pas que votre mission principal consiste à préparer votre adolescent au monde réel, où il ne recevra pas toujours ce qu’il veut. Assurez-vous que votre adolescent reçoit une bonne dose de «non» à ses demandes afin de garder ses attentes de vie, sous contrôle, ainsi que votre ménage contre le déficit.

Il est également extrêmement important que vous appreniez à votre adolescent à dire «non» à ces amis qui n’ont jamais d’argent mais qui sont toujours là quand l’argent est nécessaire. Ces amis ne disparaîtront pas avec leur adolescence et leurs demandes deviennent de plus en plus chères. Votre enfant ne devrait pas se sentir coupable d’avoir refusé à ce type d’ami un repas alors qu’il peut à peine se le permettre. 

Penser à l’avenir

Qu’il s’agisse de travail à temps partiel ou de tâches générales, votre adolescent doit comprendre que les privilèges sont le résultat du travail. En s’aventurant dans le monde réel, il est rare de recevoir quelque chose sans qu’on lui demande quelque chose en retour. Tout travail mérite salaire ou tout salaire mérite travail.

La prochaine fois que votre adolescent demandera de l’argent, pensez à lui demander quelque chose en échange. Contrairement au système de corvée typique, ce processus ne permet pas nécessairement à votre adolescent de renoncer à l’argent pour se retirer du travail – car il cherche d’abord les fonds, il est probable qu’il est prêt à terminer la tâche (si elle reste évidemment clair et accessible).

Économie et budgétisation

Si votre adolescent n’est pas très bon dans ce domaine, il est tout simplement «adolescent». Engager votre adolescent à développer une stratégie d’épargne peut être une tâche difficile, mais elle mérite d’être conquise – plus tôt il apprend à budgéter, mieux sera votre maison de retraite. Je plaisante, mais par exemple si il peut déjà faire un petit boulot, dites lui de mettre une somme chaque mois sur un livret jeune.

Commencez par demander à votre adolescent de créer une « liste de souhaits » de choses qu’il aimerait mais ne peut pas se permettre pour le moment. Beaucoup d’adolescents sont en mesure d’économiser avec un objectif final à atteindre.

Astuce : pour augmenter les encouragements, envisagez de faire correspondre les efforts d’épargne de votre enfant – s’ils sont capables d’économiser un certain montant par semaine / mois, faites correspondre le montant par un pourcentage particulier. L’ajout devrait stimuler le désir de vos adolescents d’atteindre leur objectif d’épargne fixé.

Astuce : Achetez à votre adolescent un cahier où il pourra enregistrer ses achats, ou dites lui de télécharger une application de gestion de budget (certes il reste sur un écran mais cela reste toujours mieux que si il regardait des vidéos YouTube ou autre jeux). En enregistrant les dépenses, ils ont un aperçu de leurs habitudes de dépenses et sont en mesure de déterminer les achats excessif. Aidez votre adolescent à identifier ces mêmes achats excessifs et proposez des alternatives aux habitudes généralement coûteuses.

De petits pas aux factures

Les factures sont sans doute la partie la plus intimidante chez l’adolescent, c’est un cap vers la vie d’adulte. Il est temps de commencer la préparation du Jugement Dernier. Maintenant.

Prenez les dernières factures de téléphone de votre adolescent et commencez à les disséquer soigneusement; parcourir les différents frais, parcourir les graphiques, discuter des périodes de facturation – assurez-vous que votre adolescent ai une compréhension approfondie de chaque aspect de la facture.

Astuce : En étude supérieur, les étudiants sont amenés à calculer les détails contenus dans différents « bon plans » de téléphone. Il est révolu le temps où vous auriez eu à calculer les vitesses des trains quittant les différentes gares ou combien de sucettes vous pouvez acheter dans le magasin du coin. A son échelle dites lui de comparer par exemple plusieurs offres téléphoniques.

Parent vs adolescent

Rappelez-vous cependant que votre adolescent est toujours un adolescent et cela signifie qu’il pense qu’il s’y connaît sur beaucoup de sujet. Il est probable que, peu importe vos efforts, à un moment ou à un autre, votre adolescent n’écoutera pas et dépensera tout son argent pour des achats ridicules ou décevants. Une partie de l’adolescence ignore les conseils des parents mais cela fait partie du fait d’être un parent. Le laisser en autonomie permettra à votre adolescent de faire ses propres erreurs , il pourra ensuite remettre en question ses actes et enfin réfléchir aux conseils qui vous lui aurez donné. Mais ne vous inquiéter pas, il rencontrera ces mêmes problèmes avec ses futurs ados.