Ado qui ment ?

Ado qui ment que faire ? Pourquoi mon ado me ment ? Mon ado me ment, comment réagir ?

Un ado en crise d’adolescence ment à ses parents au sujet de sa consommation d’alcool, de la consommation de drogues, de la musique qu’il écoute, de la façon dont il passe l’après-midi, de la surveillance d’une fête, être passager dans une voiture conduite par un adolescent ivre, de ses devoirs , qu’il sorte ou non, le film qu’il regarde ou série… et avec qui il passe du temps.

Il est fort probable que votre ado vous ment à un moment donné. Il est inévitable que de temps en temps tous les adolescents soient malhonnête avec leurs parents (combien d’entre nous peuvent dire que nous n’avons jamais menti à nos parents ?)

Je vais vous poser 2 questions : 

Que faites-vous lorsque vous découvrez que votre adolescent vous ment ou vous a menti ? 

Que faites-vous lorsque vous réalisez que votre ado vous ment de plus en plus souvent ?

Comprendre pourquoi votre ado ment ou pourrait vous mentir est une première étape importante vers la résolution du problème.

Dans cet article, nous allons aborder 8 choses que vous pouvez faire en tant que parent pour faire face à un ado qui ment.

Ado qui ment

La relation fusionnelle

Le degré d’honnêteté de votre adolescent peut refléter votre capacité à communiquer ouvertement avec votre ado.

Les conversations entre parents et adolescents ne sont pas toujours faciles et couvrent parfois des sujets qui peuvent mettre les parents mal à l’aise. 

Cela semble formidable d’avoir une vraie communication ouverte et fusionnelle avec votre adolescent, mais cela peut parfois créer des problèmes ou des désaccords. 

  • Et si votre adolescent veut vous dire qu’il boit lorsqu’il se rend à une fête ? 
  • Pourriez-vous agir si votre fille vous disait qu’elle voulait recourir à la contraception ? 
  • Quelle limite de franchise pouvez-vous tolérer ?

De nombreux parents d’ado trouvent les problèmes auxquels ils sont confrontés difficiles à gérer, car la bonne voie à suivre n’est pas toujours claire.

L’honnêteté est essentielle si vous voulez être une ressource fiable pour votre adolescent, mais cela peut être délicat.

Si vous ne pouvez pas tolérer l’honnêteté dans tous les domaines de la vie, vous faciliterez le besoin de mentir à votre adolescent. 

Si vous ne pouvez pas dire la vérité ou si vous ne souhaitez pas avoir de conversations honnêtes avec lui, ne vous attendez pas à ce que votre adolescent soit honnête en retour.

L’honnêteté

En moyenne, les adultes mentent dans 5 interactions sociales par jour. Habituellement, ces mensonges sont des mensonges banal destinés à être polis et / ou à protéger les sentiments de quelqu’un. 

Les enfants grandissent en regardant leurs parents mentir et apprennent que le mensonge empêche les conflits, alors que dire la vérité peut déranger les gens.

Au moment où les enfants deviennent des adolescents, ils disent des mensonges pour maintenir la paix ou éviter les ennuis, c’est devenu une seconde nature.

C’est un défi pour les parents. Vos enfants développent un niveau de base de mensonges ou de demi-vérités acceptables en vous regardant et en répondant honnêtement aux situations de la vie.

À savoir :

En clair, si votre ado vous observe constamment en train de dissimuler ce que vous ressentez et répondez par des mensonges banal/polis.

Il ne faut pas s’attendre à ce que votre ado s’ouvrent à vous et vous donnent des réponses honnêtes sur la façon dont s’est déroulée leur journée ou sur les problèmes auxquels ils sont confrontés. (Cela va de soi)

La négociation face à un ado qui ment

Alors oui, je me répète lorsque je parle de négociation, mais c’est important. Être proactif dans l’art de la négociation pour fixer des règles et les limites avec votre ado, est l’un des moyens les plus efficaces pour réduire les relations négatives dans votre famille. 

Et cela inclut la malhonnêteté/ le mensonge.

L’une des raisons pour lesquelles les adolescents mentent est parce qu’ils pensent que les parents ne les écouteront pas. Si un adolescent pense que les règles sont injustes et qu’il n’y a aucune chance pour négocier ou faire des exceptions, l’option du mensonge devient leur seul choix pour les détourner.

Mais si vous démontrez votre volonté à faire confiance à votre adolescent en lui donnant plus de liberté, il est plus susceptible d’agir de manière fiable.

De même, lorsque votre ado vient vous demander “l’exception à la règle” ou un changement permanent du couvre-feu (par exemple), il est essentiel qu’en tant que parent, vous écoutiez ses raisons.

Essayez de comprendre pourquoi est-ce si important pour votre adolescent. Qu’est-ce qui est en jeu pour lui ?

Une fois que vous l’avez écouté, réfléchissez et déterminez si vous pouvez trouver un compromis avec votre adolescent. Évidemment il y aura des moments où il n’y aura pas de compromis.

À savoir :

Il faut savoir que s’il n’y a jamais de place pour la négociation, vous le préparez à prendre les choses en main et à le pousser à détourner ses limites.

Lorsque les adolescents pensent qu’il est inutile de demander ou de négocier, ils suppriment toute communication et recourent à la tromperie et au mensonge.

ado me ment

L’interrogatoire à la façon NCIS

Se mettre en colère est un élément incontournable de la parentalité. La façon dont vous avez choisi d’exprimer et de gérer votre colère est entièrement votre décision.

Quand il s’agit de faire dire la vérité à votre ado, l’interrogatoire par la colère est rarement la méthode la plus efficace.

Il est parfaitement normal de se mettre en colère lorsque vous réalisez que votre adolescent vous ment. Soyez en colère. Mais n’utilisez pas votre adolescent comme un moyen de faire sortir votre colère. Cela va provoquer des cris, des claquements de porte et une probabilité accrue que votre adolescent devienne encore plus têtu, plus secret et plus sujet aux mensonges.

Lorsque vous vous sentez en colère, vous ne pensez pas normalement, vous n’écoutez pas, vous êtes plus susceptible de dire des choses qui peuvent aggraver la situation plutôt que de la résoudre.

Prenez de grandes respirations, comptez jusqu’à 10, prenez une tasse de thé, discutez avec votre conjoint/partenaire, priez pour avoir de la force ou allez marcher. Mais faites tout ce qu’il faut pour que, lorsque vous parlez à votre adolescent et de son mensonge, vous puissiez le faire de manière constructive, claire et calme.

Évitez de le piéger face à ses mensonges

Les parents aiment piéger leurs enfants pour leur faire avouer un mensonge. Sachant très bien ce que leur ado a fait, les parents font semblant d’ignorer leur acte et pose une série de questions naïves donnant à leur adolescent l’occasion de se piéger dans leur propre mensonge.

Après avoir été pris au piège, l’ado n’a d’autre choix que d’admettre ce qui s’est passé et de se préparer à ce qui va lui arriver .

Alors de telles méthodes peuvent parfaitement convenir dans les interrogatoires des émissions criminelles tel que NCIS. Mais elles ne sont en aucun cas des méthodes utiles pour développer une communication ouverte et honnête entre les membres de la famille.

Si vous attendez une communication franche et honnête au sein de votre famille, vous devez vous-même être franc et honnête.

Si vous voulez que votre adolescent soit franc et admette quand il fait des erreurs, vous devez être franc lorsque vous le confrontez à une erreur.

La discipline positive

La façon dont les parents réagissent à la malhonnêteté peut encourager ou décourager la véracité de leur ado.

Si la punition est très largement exagéré par rapport à l’acte, un adolescent sera plus susceptible de mentir sur des événements similaires à venir. 

Des règles trop strictes ou des sanctions excessivement sévères peuvent avoir un effet dissuasif sur certains acte (bien que cela soit discutable), mais elles ne contribuent guère à empêcher le mensonge.

Lorsqu’un adolescent est confronté à dire la vérité et qui va recevoir une punition qu’il juge être une punition excessive, ou de mentir et d’éviter une sanction sévère, il est plus enclin à mentir.

À savoir :

L’équité favorise l’honnêteté.

Une bonne discipline est telle qu’elle ne punisse pas la vérité autant ou plus sévèrement que le mensonge.

Dites à votre adolescent que, s’il est honnête avec vous, les conséquences seront beaucoup moins importantes que si vous découvrez plus tard qu’il ment.

Ne lui collez pas l’étiquette de « menteur »

Traiter votre enfant de menteur à tout âge ne résout en rien le problème. Lorsque les jeunes sont étiquetés, ils seront à la hauteur de l’étiquette.

Si votre adolescent se considère comme un menteur, alors mentir devient une facette authentique de son expression personnelle, plutôt qu’un vice à éviter.

Il vaut bien mieux nommer le «mensonge» et dire ce que vous savez ou soupçonnez la vérité, que de faire de l’accusation une déclaration de caractère.

Faites attention à certains mensonges

Parfois, vous pouvez en apprendre beaucoup plus sur ce qui se passe dans la vie d’un adolescent par les mensonges qu’ils racontent. Les parents ratent facilement des indices importants sur ce qui se passe dans la vie de leur adolescent. Car ils sont plus préoccupés par le mensonge que par la raison du mensonge.

Si votre adolescent est honnête la plupart du temps mais commence à mentir au sujet du travail scolaire ou des résultats des contrôles, à votre avis, à quoi devez-vous répondre ?

Si vous découvrez que votre ado qui était jusque là toujours honnête avec vous, ment sur l’endroit où il va après l’école, il pourrait être utile de découvrir «pourquoi» il a ressenti le besoin de mentir à propos de cette acte (ne présumez pas le pire). 

Conclusion

Au lieu de le punir directement, sans réfléchir et sans comprendre le pourquoi du comment. Questionner votre adolescent sur les raisons pour lesquelles il ment permet d’ouvrir une toute nouvelle gamme d’indice sur ce qui se passe dans la vie de votre adolescent, et même sur la relation que vous avez avec lui.

Pour aller plus loin… Obtenez l’accompagnement gratuit sur le communication afin de gérer la crise d’adolescence de votre ado en cliquant ICI