Pourquoi mon ado me rejette ?

Votre ado vous rejette ? Vous parle mal ? Ne veux pas vous écouter et vous avez même l’impression qu’il en fait exprès..

Ce que je vais vous dire ne va peut être pas vous plaire mais par d’inquiétude, c’est tout à fait normal. Votre ado vous parle mal, il vous traite de nul, il vous insulte peut être aussi. Bonne nouvelle, vous avez un adolescent à la maison, c’est une des nombreuses phases de l’adolescence.

Ma vidéo youtube Pourquoi mon ado me rejette :

Pourquoi les adolescents rejettent (temporairement) leurs parents ?

Nos relations avec nos enfants sont la force la plus protectrice dans leur vie.

Point final.

C’était vrai quand ils avaient deux ans et c’est tout aussi vrai quand ils ont dix-sept ans. C’est notre présence inébranlable et notre amour toujours présent qui créent un fondement de sécurité. Cela les aide à se forger une opinion d’eux-mêmes et leur donne la confiance nécessaire pour prendre des risques, tenir bon quand c’est nécessaire et construire des relations futures. Cependant, nous avons souvent des moments pendant l’adolescence où nous avons l’impression qu’ils nous rejettent. Cela peut être douloureux, et nous nous demandons pourquoi.

Ce sont les moments « qu’est-il arrivé à ma petite fille » qui nous traversent l’esprit lorsque nos adolescents se comportent de manière irrespectueuse, nous repoussent subtilement ou nous évitent activement. Le même enfant qui nous a fait un câlin il y a seulement un an semble embarrassé par notre présence.

La pire chose qui puisse arriver à la suite de cette phase temporaire serait de croire que votre relation est vraiment endommagée – ou perdue à jamais. Si vous possédez les bases d’une relation solide, ayez confiance qu’elle se poursuivra tout au long de votre vie. C’est un obstacle sur la route. Une phase de développement normale. Respirez un soupir de soulagement. Si nos adolescents nous rejettent, c’est parce qu’ils nous aiment entièrement. Vraiment.

Se préparer à quitter le nid

En tant qu’enfant, tous vos besoins sont satisfaits. Considérez-vous comme un jeune oiseau. Vous vous retrouvez dans un nid chaud et confortable tapissé de douces plumes. Vous dites simplement que vous avez faim et ces merveilleux oiseaux plus grands vous apportent tous les vers juteux que vous pourriez désirer. La vie est belle. Ensuite, la puberté cérébrale frappe environ un an avant tout signe physique de changement.

La puberté cérébrale signale que vous allez bientôt devoir quitter ce nid. Après une période de déni, vous commencez à imaginer ce que ce sera de battre des ailes et de s’envoler. Vous regardez ce nid douillet et commencez à remarquer qu’il est en fait un peu piquant. Vous regardez ces merveilleux oiseaux qui ont répondu à tous vos besoins et vous réalisez soudain que vous pourriez vous nourrir… si vous le vouliez. Vous commencez à trouver la façon dont ils font les choses un peu embarrassante.

Au fil des années, et à mesure que votre fuite du nid se rapproche, vous regardez le nid et vous réalisez qu’il est plus qu’épineux. Il est inhabitable. (Pensez au deuxième semestre de la dernière année du lycée !) Mais voici ce qu’il faut comprendre : si vous pensiez que le nid était encore confortable, vous ne seriez jamais prêt à voler.

Un saut de développement

S’envoler du nid, quitter la maison familiale, est l’un des plus grands défis de développement d’une vie. C’est une expérience éprouvante. Même insensé. « Pourquoi quitterais-je toute cette sécurité… pour l’inconnu ? » La seule façon pour les adolescents de se séparer de leurs parents est de passer par la phase de croire qu’ils n’ont pas vraiment besoin de nous.
La seule façon pour les adolescents de se séparer de leurs parents est de passer par la phase de croire qu’ils n’ont pas vraiment besoin de nous.

Donner aux adolescents l’espace nécessaire pour se rapprocher d’eux

  • Si nous réagissons, plutôt que de comprendre ce qui se passe, nous courons le risque de nuire à notre relation.
  • Si nous le prenons personnellement, nous risquons de réagir en rejetant nos enfants.
  • Si nous refusons à nos adolescents l’espace dont ils ont besoin pour déployer leurs ailes, ils nous repousseront encore plus loin.

Nous devons plutôt rester calmes. En notre présence, nous devons rester fermes. Sans se mettre en vol stationnaire. Rester solidement aimant, même si l’amour n’est pas rendu. Rester disponible, même si on nous dit qu’on n’a plus besoin de nous. Une fois cette phase passée, notre relation se transformera en une relation plus mature et un peu plus mutuelle. Cette nouvelle relation plus solide durera toute la vie.

Se soutenir mutuellement

Il peut parfois sembler que les enfants rejettent un parent plus que l’autre. Cela peut être lié au sexe ou au style d’éducation des enfants – ou il peut manquer une explication claire. C’est terrible d’être le parent qui n’est pas en faveur de l’enfant. Et même si nous n’avons pas l’habitude de dire ces choses à haute voix, il est agréable d’être le préféré.

Soutenez-vous mutuellement pendant cette période. Il est possible que le parent le plus favorisé soit celui qui sera rejeté la semaine prochaine. Restez forts ensemble et restez aimants comme une unité. Cela facilitera grandement le retour de votre enfant à la maison après son départ. Si vous ne partagez plus la maison avec l’autre parent de votre adolescent, ce point compte double. Votre adolescent peut vous monter l’un contre l’autre. Essayez toujours de faire ce qui est le mieux pour votre enfant. Mais n’oubliez pas non plus vos besoins.

Obtenez de l’aide si nécessaire

Beaucoup d’enfants nous repoussent précisément parce qu’ils nous aiment profondément. Mais il serait irresponsable et myope de suggérer que tous les conflits familiaux sont enracinés dans un amour partagé. Les conflits peuvent également être dus à des circonstances réelles et à une mauvaise communication. Même les familles les plus solides bénéficient de conseils familiaux pour surmonter les moments difficiles et créer un environnement où chacun reçoit du soutien.

Faites confiance à vos adolescents

Nous élevons nos enfants pour qu’ils puissent apprendre à se débrouiller seuls. Notre objectif est de maintenir des liens avec nos enfants une fois qu’ils sont devenus adultes (une interdépendance). Mais nous devrions célébrer l’indépendance comme un tremplin vers le respect et le soutien mutuel tout au long de la vie.

Nous devons faire confiance à nos adolescents qui testent leurs limites pour devenir de jeunes adultes capables de réaliser leur plein potentiel. Ayez confiance que nos enfants nous repoussent pour qu’ils aient l’espace nécessaire pour se retrouver plus clairement. Votre conviction qu’ils aimeront ce qu’ils trouveront reste la force la plus positive et la plus influente dans leur vie.

Pourquoi votre ado agit comme cela ?

Il va falloir vous remettre en question par rapport à ce que vous êtes, par rapport à vos agissements pour savoir pourquoi est-ce que votre ado agit ainsi. Vous aimez peut-être de trop votre ado et c’est pour cela que :

Vous oubliez :

  • L‘essentiel,
  • L‘éducation que vous devez lui donner,
  • Vous oubliez de lui imposer des limites, de lui dire non,
  • Vous oubliez d’imposer votre autorité et de lui transmettre des valeurs.

C’est parce que vous l’aimez qu’il se met en colère et rappelez-vous que quand il était petit dès que vous lui interdisiez quelque chose, ce qu’il vous disait.

Il vous disait “tu es méchant(e)”, “je ne t’aime plus” puis une heure après il revenait vers vous et vous faisait un gros câlin, il vous prenait dans les bras “tu es la plus belle maman du monde” ou ”le plus beau papa du monde”.

Il ne faut pas hésiter à lui dire non.

Vous lui faites tout, vous lui donnez tout et cela vous paraît insurmontable de lui dire non.

C’est cela qui pose problème, alors votre ado vous rejette. La société a évolué et aujourd’hui elle mise peut-être trop sur la réussite. La réussite scolaire de nos enfants, ce qui leur met une énorme pression. Cela lui donnera l’impression que vous lui en voudrez s’il ne réussit pas et à chaque fois que vous lui poserez la question “est-ce que tu as réussi ? ”, “est-ce que tu as de bonnes notes ?” votre ado sera stressé et sera paniqué parce qu’il sait que s’il rapporte de mauvaises notes ou de mauvaises appréciations, vous allez lui en vouloir, vous allez lui faire des reproches, vous allez le juger… alors que c’est son travail, c’est lui qui commet les erreurs et ça devrait être à lui de gérer son échec, son incapacité à faire.

Beaucoup de jeunes ont des diplômes que votre ado pourrait envier mais est ce que c’est ça qui va le rendre heureux ? Je connais plusieurs jeunes qui ont eu des diplômes, de supers diplômes (des BAC +++) et au final, ils ont quitté leur voie pour faire autre chose.

Pourquoi ont-ils voulu faire autre chose ? Parce que dans ce qu’ils faisaient, ils n’étaient pas heureux et aujourd’hui ce sont des personnes épanouies, heureuses, calmes. Auparavant, ils allaient au travail à contrecœur, c’était compliqué pour eux d’aller au boulot et c’était très dur. Pourquoi les burn-out ont explosé alors qu’auparavant, on n’entendait pas beaucoup parler de cette maladie professionnelle.

La deuxième cause est le  phénomène de séparation. Surtout les mamans, vous avez peur que votre ado s’en aille et cela créer des tensions. Beaucoup de parents ont du mal à accepter qu’un jour leur ado va partir et pourtant l’adolescence c’est la période qui permet à votre ado de se préparer à partir du foyer et vous, vous essayez de le retenir. C’est à partir de ce moment que vous allez faire face à des  colères. Alors que va dire votre ado ?  Il vous dira “lâche moi un peu”, “laisse moi tranquille”, il vous repoussera pour vous faire comprendre de le laisser vivre, il a envie de faire sa vie, d’expérimenter et de découvrir l’espace de liberté qui s’offre à lui.

Je me rappelle ce moment ou j’ai quitté la maison de mes parents à 19 ans, j’étais en Bretagne près de Rennes et je partais pour Martigues. C’était pour le service militaire. Je me souviendrai toujours ma maman sur le quai de la gare en train de pleurer. C’était moi, l’ado qui la réconfortait en lui disant que tout allait bien se passer. Elle m’a dit entre deux sanglots : « j’ai l’impression que c’est une partie de moi qui se détache et qui part ». Mais elle m’a laissé partir avec douleur. Si elle m’avait retenu, il m’aurait été difficile de l’accepter.

Il faut accepter que votre ado “vous déteste” parce que s’il vous déteste, au fond, cela veut dire qu’il vous aime.

ado qui me rejette

Imposez le NON

Il faut savoir lui dire non, savoir refuser quelque chose. Par exemple, votre ado a envie de sortir une énième fois et cela pendant la période des révisions ou contrôles , si vous ne lui dites pas non, que va-t-il faire ? Il va se dire “on ne me dit pas non alors je vais sortir, je vais faire la fête” et cela ne l’encourage pas à réussir. Il faudra par moment savoir lui dire non, il faut que ce soit un non catégorique et il faudra lui dire pourquoi. Cela peut être également s’il n’a pas respecté une consigne que vous aviez mis en place ensemble, s’il ne la pas respecté, imposez le non et ne revenez jamais sur votre décision pour être crédible !

savoir dire non

Bien évidemment il va vous détester et il va se mettre en colère mais vous verrez que plus tard, il vous dira merci parce que c’était une réponse juste et adaptée à la situation. Malgré tout, aujourd’hui beaucoup de parents ont de fausses croyances en se disant qu’ils sont de bons ou mauvais parents par rapport à la réussite scolaire de leurs enfants. 

J’ai 4 ados qui ont suivi des cursus scolaire différent, ma première est partie à l’internat et il y a eu un moment où elle l’a très mal vécu, il a fallu qu’on gère la situation de stress qu’elle vivait et mes trois garçons ont vécu une vie scolaire complètement différente, avec des hauts et des bas mais aujourd’hui le principal est qu’ils soient tous heureux d’avoir fait ce qu’ils ont fait et heureux d’avoir commis des erreurs et d’être ce qu’ils sont. La règle à retenir est qu’il ne faut pas dire oui à tout. La frustration est très bonne pour les enfants et les adolescents. Notre vie est faite de frustration et c’est normal. Si nous avions tout, nous n’aurions plus d’objectifs, plus de rêves. Ce sont les objectifs et les rêves qui font vivre.

Si vous dites oui à tout, vous n’irez pas très loin comme cela, il faut qu’ils comprennent que vous devez lui dire non parce que tout au long de sa vie, ce ne sera pas facile et il y a des choix qu’il devra faire et prendre. Par moments il y aura des choses ou des moments qui seront inaccessibles. Si votre ado ne le comprends pas maintenant, cela sera difficile pour lui de le comprendre plus tard car vous ne serez pas toujours là pour tout lui donner et tout accepter. Il faut que vous lui expliquez que s’il obtient tout ce qu’il veut, il déprimera, s’il n’y a pas de désir, ni d’extase, s’il n’a plus de rêve, il déprimera. Il y a une jolie phrase qui dit “la  frustration mène au désir”.

C’est une des valeurs qu’il faut lui enseigner mais pour lui dire tout cela, vous devez rester à votre place de parents et non pas faire copain/copine avec votre ou vos ado. En effet, si vous vous mettez au même niveau qu’eux, vous ne serez pas crédible et vous ne pourrez pas leur imposer ce que vous voulez leur transmettre. 

Il faut que vous lui dites aussi que vous, en tant qu’adulte, vous avez des contraintes et ce sont ces contraintes qui vous font avancer. Ce sont ces contraintes qui vous permettent d’être motivé tous les jours, à vouloir arriver un peu plus haut et faire en sorte que votre vie soit meilleure. Alors avec des contraintes, vous avancez en faisant des erreurs. Et plus vous avancez en corrigeant vos erreurs encore et encore, vous vous améliorez. Alors si votre ado vous rejette, c’est bien pour vous, c’est un signe que vous marchez sur ses plates bandes.

Conclusion

Vous voulez encore plus améliorer la communication avec votre ado ? Vous voulez savoir comment vous pouvez lui parler pour être mieux accepter, et vous voulez en savoir plus sur lui sans passer pour un lourd ou sans vous immiscer dans sa vie secrète, Cliquez ICI

Si votre ado vous rejette c’est normal car il vous aime et il vous dira merci plus tard. Votre ado peut échouer et ce n’est pas pour cela que vous êtes un mauvais parent. Il faut utiliser cet échec pour  positiver et pour faire avancer votre jeune à être meilleur et à faire quelque chose qui lui plaira. Avec cela, il aura la banane à chaque fois qu’il ira faire ce qu’il désire faire. Dire non ou frustrer son ado est bon pour lui, c’est bon pour son mental, pour sa psychologie et c’est comme cela qu’il va pouvoir avancer vers de belles choses et surtout vous apprécier et apprécier les choses.